L'actualité du livre Mardi 21 mai 2024
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

La décennie de l’horreur
Keiji Nakazawa   Gen d'Hiroshima (vol. 8)
Vertige Graphic 2006 /  18,00 € - 117.9 ffr. / 257 pages
ISBN : 2-84999-030-2
FORMAT : 17x24 cm
Imprimer

1950. La mère de Gen décède des suites d’un cancer gastrique radio-induit. La guerre de Corée éclate, et le jeune garçon est révolté par les positions militaristes de l’extrême droite japonaise. Mais plus que tout, c’est l’asservissement de la population par le « colonisateur » américain qui l’indigne. Le chemin de Gen croise celui d’un dénommé Ahara, dont la famille a été décimée par la bombe. Profondément désenchanté, l’adolescent n’a qu’une obsession : mourir pour une bonne cause. Son héroïsme suicidaire interpelle Gen…

Au-delà de la narration d’un quotidien terrible, fait de précarité et de malheurs sans fin, ce tome prend une tournure plus politique que les précédents. Certes, l’hécatombe infernale qui touche les proches de Gen est loin d’être terminée, mais l’auteur s’attache surtout à retranscrire la situation géopolitique d’alors, pour le moins tendue. La peur du lendemain et la crainte d’une répétition de l’Histoire agitent profondément les protagonistes.

L’auteur rappelle d’ailleurs sans ambages les crimes commis par les USA lors de l’occupation de l’archipel, avec notamment la sombre histoire de la cellule spéciale (cellule « Canon ») qui emprisonnait arbitrairement, torturait et exécutait toute personne suspectée d’opposition au régime autoritaire instauré. Il a même été question de stérilisation des individus porteurs de tares héréditaires, ce qui n’est pas sans rappeler un autre régime disparu peu de temps auparavant…

Un sentiment anti-américain s’ancre ainsi insidieusement dans la population, de plus en plus agitée par une violence sourde. Gen, qui gagne en maturité (il n’a pourtant que douze ans), n’est que colère et désespoir. Des débats houleux s’improvisent au coin des rues, où s’affrontent militaristes et pacifistes, chacun campant sur ses idées de manière parfois caricaturale. Le dialogue de sourds qui en résulte ne fait qu’aggraver cette fracture qui s’opère entre les membres d’un même peuple. De nouveaux riches apparaissent, s’engraissant sur le dos de leurs frères de misère en exerçant du trafic d’armes et contrôlant le marché noir. Les yakuzas vivent dans la prospérité, pendant que les autres meurent de faim.

Le volume, d’une virulence rare, met donc en exergue les désaccords qui agitent la population et la scission qui apparaît chaque jour un peu plus grande entre riches et pauvres, Américains et Japonais, Japonais et Coréens, extrême droite et communistes, militaristes et pacifistes, etc. Comme si la seule chose qui nous restait après avoir tout perdu était la Haine de notre prochain, ultime moteur pour survivre et se sentir exister. L’auteur dénonce cette propension des humains à s’entre-déchirer, cette force obscure qui nous pousse à vouloir détruire le voisin alors que l’on n'a même plus la force de tenir debout…

Nakazawa s’insurge ainsi contre la guerre et arbore un discours pacifiste qui évite l’écueil de la mièvrerie, non sans faire montre d’une rancœur amère contre les Américains. Il a le mérite de décrire ces années particulièrement difficiles et mal connues. Cette ère post-atomique est d’ailleurs tout aussi magnifiquement mise en scène dans Le Pays des cerisiers, époque à la fois navrante et bouleversante qui laisse l’impression d’un énorme gâchis…


Océane Brunet
( Mis en ligne le 23/05/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le pays des cerisiers
       de Fumiyo Kouno
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd