L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 24 octobre 2021
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Et si tu n’existais pas…
Tsukasa Hojo   City Hunter (vol.5)
Marvel Panini France - Generation Comics 2006 /  9,95 € - 65.17 ffr. / 200 pages
ISBN : 2-84538-739-3
FORMAT : 15x21 cm
Imprimer

Le Prince Ellan ne supporte pas l’idée que son jumeau, de quelques minutes plus âgé que lui, devienne l’unique héritier du royaume du Rokishia. Pour contrer son frère, il fomente une révolution. L’inspecteur Saeko a pour mission de mettre un terme à ses activités terroristes. Pour ce faire, elle fait appel à son pigeon de service : Ryo Saeba.

Attention ! Voici un tome déchaîné et coquin à souhait, qui offre encore de belles scènes de comique de situation proprement ridicules. Adeptes du raffinement et de l’élégance, cette série n’est définitivement pas pour vous… Avec un humour qui ne fait pas vraiment dans la dentelle (voire carrément vulgaire…), Hojo se lâche, pour notre plus grand bonheur.
La sexualité tient d’ailleurs une grande place dans cette immense farce, fer de lance d’une série qui lève le voile sur beaucoup de tabous : esclavage sexuel, polygamie, homosexualité, transsexualité, et même sado-masochisme sont au programme d’un volume complètement déluré (publié en 1986, rappelons-le).
Le scénario –abracadabrant mais tellement amusant- est un défilé permanent de caleçons en patchwork, de mokkori mal à-propos et de poitrines généreuses, le tout ponctué par de terrifiantes massues, dont Kaori n’a d’ailleurs plus l’exclusivité. Délibérément abruti, obstinément grossier et fondamentalement navrant, le manga brille par sa bêtise, affichée comme une promesse de détente et de plaisir. Pari gagné par Hojo, le mangaka le plus chahuteur de sa génération. Du grand Ryo Saeba…


Océane Brunet
( Mis en ligne le 22/06/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • City Hunter (vol. 4)
       de Tsukasa Hojo
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd