L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 24 octobre 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

La grenouille qui voulait se faire plus grosse que le beauf
Mine Yoshizaki   Keroro (vol.1)
Dargaud/Kana 2007 /  6,50 € - 42.58 ffr. / 177 pages
ISBN : 978-2-505-00103-4
FORMAT : 13x18 cm
Imprimer

Le sergent Keroro, grenouille extra-terrestre de son état, participe à une mission punitive sur
Terre dont le but ultime est l’invasion de la planète et l’asservissement des humains. Mais l’affaire se corse lorsque Keroro est fait prisonnier par la famille Hinata. Il demande alors du renfort, mais ses congénères l’abandonnent suite à un ordre de repli lancé par son état-major. La mission est en effet interrompue car jugée trop risquée. Keroro va devoir apprend ainsi à vivre dans une famille de pokopens…

Fondé sur une excellente idée de départ, ce premier tome d’une série qui s’annonce azimutée apporte son lot de situations cocasses et de gags débiles. Mention spéciale pour les personnages, terriblement sympathiques. La bouille de Keroro ne manquera pas de vous attendrir bêtement : son sans-gêne et ses tics de langage hilarants le rendent attachant, sa mauvaise foi exécrable. Bref, on aimerait tous avoir le même à la maison.
Le manga s’inscrit sans aucun doute en digne successeur de Cyborg Kurochan, avec ses dialogues piquants, ses pétages de plombs et ses considérations philosophiques aussi idiotes que percutantes (« il n’est pas certain que votre animal domestique ait conscience que c’est vous qui l’élevez. Par contre, le véritable ego de l’homme, c’est peut-être précisément de le croire… »). L’humour cartoon est donc au rendez-vous, offrant des moments de franche rigolade dans un esprit bon enfant. La maison Hinata devient ainsi le théâtre de batailles rangées dévastatrices, pour notre plus grand bonheur. Un tome dynamité tout à fait poilant.


Océane Brunet
( Mis en ligne le 03/06/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Cyborg Kurochan (vol. 1)
       de Naoki Yokouchi
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd