L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 22 août 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

L’erreur est humaine
 Doha   Romance Killer (vol.2)
Casterman - Hanguk 2008 /  16,00 € - 104.8 ffr. / 443 pages
ISBN : 978-2-203-01731-3
FORMAT : 15x19,5 cm
Imprimer

L’ex-tueur découvre un test de grossesse positif dans la poubelle de la salle de bain. Il guette alors sa femme, attendant patiemment le moment où elle lui annoncera enfin la nouvelle.
Sa jeune maîtresse, Miu, lui apprend par ailleurs qu’elle est abusée par son père. Cette annonce bouleverse l’homme, et déclenche chez lui un déclic meurtrier. C’est ainsi que Royal Killer reprend le chemin sanglant de la vengeance et du crime.

On retrouve avec plaisir le style très personnel de Doha, auteur de talent à la plume sensible et poétique. Son trait, élégamment soutenu par des flous artistiques hypnotiques, est mis en exergue par une palette de couleurs profondes, qui happent le regard et suscitent une atmosphère de rêverie mélancolique. Ce rendu fascinant faire surgir avec éclat les états d’âme des protagonistes, tout en rage contenue et en passion intérieure dévastatrice. L’œuvre semble bouillonner silencieusement, couvant une violence destructrice qui ne demande qu’à jaillir.

En abordant des thèmes tabous sans fausse pudeur – prostitution, pédophilie, parricide, inceste- Doha nous livre une vision très désenchantée de l’amour, jusqu’à l’écoeurement. Sexe et mort défilent dans un tourbillon vertigineux, emportant le lecteur dans les phantasmes les plus noirs de l’humanité. Car le livre traite afin tout des chimères qui habitent les hommes, entre réalité, désir inavouable et rêve éveillé, et qui rendent crédule le plus averti d’entre eux. Royal Killer vit ainsi dans l’erreur, interprète à tout va les évènements et se réfugie derrière des suppositions qui lui permettent d’adapter le principe de réalité à sa manière de voir –et de vouloir- les choses. Mais cette duperie confortable s’effrite rapidement.

Le plus glaçant reste le complot machiavélique donc le tueur est l’objet, qui démontre à quel point ceux qui nous semblent familiers sont en définitive des étrangers. La conspiration ingénieuse élaborée par l’entourage de Royal Killer ménage un suspense haletant, dans lequel sordidité et esthétisme raffiné se côtoient, point fort de ce manhwa atypique.


Océane Brunet
( Mis en ligne le 21/09/2008 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Catsby (vol.3)
       de Doha
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd