L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 18 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Réaliste  
 

Mademoiselle Isa
 Christopher    Delf   All I need is love (tome 1) - Une hirondelle ne fait pas le printemps
Panini 2004 /  12.60 € - 82.53 ffr. / 48 pages
ISBN : 2845383487
FORMAT : 24 x 32 cm
Imprimer

Christopher ne parle pas de « tomes », mais de « saisons » pour sa nouvelle série, qui met en scène Isa, présentatrice météo à la télé, la trentaine, célibataire, une petite fille de 5 ans et quelques copines fidèles. Autour d’elle, pas mal d’hommes, mais le prince charmant tarde à se manifester. Il y a son père disparu, qui revient la visiter souvent, dialoguer avec elle, lui parler de sa vie ; il y a le père de sa petite fille, professeur d’université bedonnant qui semble n’apprécier que les nymphettes (Isa a déjà passé l’âge de le séduire) ; il y a le collègue de travail, fou d’elle mais qui préfère sortir avec une de ses copines pour rentrer dans le cercle de ses intimes (allez comprendre les hommes !) ; il y a son frère, apparemment bien dans sa vie mais à la dépression latente. Et leur mère à tous deux, dont il va bien falloir payer bientôt la maison de retraite…

Cette chronique douce-amère à la Monsieur Jean est plutôt sympathique, même si elle pèche par certaines faiblesses, par rapport au héros de Dupuy-Berberian : quand les situations sont trop caricaturales (comme la scène de discussion entre copines au café, au début de l’album), les dialogues, trop moyens, ne sont pas là pour les rehausser. On pense aussi évidemment à Ally McBeal, mais avec moins d’humour et d’émotion.

C’est également le trait de Christopher qui rapproche All I need is love de Monsieur Jean. Léger, jouant sur les contrastes entre les lignes du crayon gras et des pastels d’un côté, et un trait noir plus lisse et des couleurs vives de l’autre, il contribue pour beaucoup aux qualités de l’album. Il faudrait maintenant donner plus de rythme au récit, peaufiner les personnages (un peu trop archétypaux) et doper les dialogues pour que le lecteur ne se lasse pas.


Anne Bleuzen
( Mis en ligne le 26/08/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Monsieur Jean (tome 6)
       de Philippe Dupuy , Charles Berberian
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd