L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 17 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Réaliste  
 

« Avoir un bon copain… »
Christophe Bec   Paolo Mottura   Carême (tome 1) - Nuit blanche
Les Humanoïdes associés - Les 3 Masques 2004 /  12.60 € - 82.53 ffr. / 48 pages
ISBN : 2731615567
FORMAT : 24 x 32 cm
Imprimer

Il y a des albums (comme des livres, des musiques , des films…) qui semblent avoir été touchés par la grâce, comme des moments d’apesanteur dans un monde de brutes : Carême, de Bec et Mottura, appartient indéniablement à cette catégorie. L’histoire ne paye pas de mine : il s’agit d’une amitié, celle qui lie Martinien Fidèle, petit vendeur d’aspirateurs maigrelet, et Aimé Carême, restaurateur de fresques obèse. C’est la rencontre de deux solitaires, un peu écorchés de la vie, habitués aux restaurants perdus, aux villes grises… Et puis un jour, un rayon de soleil dans deux existences un peu mornes : au début, on se cherche un peu, mais rapidement, c’est l’amitié folle, couronnée par un chien, aussi perdu que ses nouveaux maîtres. Carême est un esthète, un érudit et un convive agréable, quoique timide. Fidèle est serviable, sympathique, un peu perdu dans un monde qui le dépasse. Nos deux compères décident de cheminer ensemble, jusqu’à la grande ville de Lanmeurbourg. Mais le destin les attend dans un tunnel de montagne.

C’est beau comme un film de Jean-Pierre Jeunet (avec quelques allusions, comme le Fast Hotel de la page 25, qui ressemble un peu à celui de Delicatessen), dessiné comme un album de Schuitten, léger comme un disque de Souchon, magique et émouvant. Les dialogues de Christophe Bec (tout aussi talentueux comme dessinateur de Sanctuaire : il y en a qui ont tous les dons !) sont simples, sans fioritures, mais touchants. L’histoire de ces deux pierrots lunaires perdus dans un monde froid est faite de petits riens : un gag à répétition avec des endives, quelques moments émouvants quand on découvre la solitude dans laquelle chacun se débat. Le graphisme est également fort réussi, très poétique : le monde dans lequel évoluent les deux héros est bizarre, un peu déglingué, avec une architecture très inspirée par l’art déco (d’où la référence à Schuitten), mais il rappelle le nôtre, avec ses foules pressées et stressées, sa gare centrale, temple de la vitesse et de la précipitation, ses petits vendeurs écrasés par de grosses firmes. Surtout, à travers les aventures de Carême et Fidèle, chaque lecteur reconnaîtra des émotions, des doutes familiers (la méfiance envers celui qui est différent, le rejet). Un bel exemple d’émotion et de simplicité.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 31/10/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd