L'actualité du livre Mercredi 22 mai 2024
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Réaliste  
 

En effeuillant la marguerite
 Nina   Une par une
Editions de l'An 2 - Traits féminins 2005 /  14 € - 91.7 ffr. / 48 pages
ISBN : 2-84856-025-8
FORMAT : 19 x 26,5 cm
Imprimer

Après le très bel album Née quelque part (Delcourt, 2004), Johanna/Nina ajoute à la collection « Traits féminins » des Éditions de l’An 2 un album d’une belle qualité graphique et littéraire, une sorte d’essai ludique et poétique, variations érotiques autour de personnages qui se suivent mais ne se ressemblent pas. Dans un même élan (subtilité des « raccords » qui fait passer naturellement d’un personnage à un autre), une douzaine de courtes histoires – parfois de simples saynètes ou instants de vie – se succèdent ici formant un recueil élégant et original sur le sentiment, la sensualité et la sexualité.

Une douzaine de nouvelles et presque autant de jeunes femmes aux prises aux jeux de l’amour et du désir : l’une n’arrive pas à se remettre d’une séparation douloureuse, une autre se prépare à vivre une nuit d’amour, une enfin se souvient de ses premiers émois… Le regard de Nina sur ces rapports entre les êtres est tour à tour d’une grande tendresse ou d’une sévère lucidité. Un humour omniprésent et une légèreté constante empêchant l’album de tomber dans l’inventaire ennuyeux ou le journal narcissique.

Le trait au pinceau, généreux et ample, est d’une grande sensualité, capturant avec talent des postures, des corps, un regard. De plus, chaque épisode ou presque est mené sous l’égide d’une œuvre majeure de l’histoire de l’art. Nina cite ainsi Chagall, Schiele, Vallotton, Courbet, mais aussi quelques motifs extraits d’estampes chinoises et de kamasutras anonymes. Un panel de représentations amoureuses, échos imagés de ce que vivent les propres personnages de papier mis en scène par la dessinatrice.

Mais ce qui frappe avant tout à la lecture de cet album, c’est le soin apporté à l’écriture. Qu’il soit sous forme de récitatifs ou de dialogues, le texte est ici particulièrement travaillé ; il y a là une langue qui chante et qui virevolte, qui joue brillamment des doubles sens et des allusions. La ligne narrative se résume parfois à ce seul poème qui court sur plusieurs vignettes, laissant aux images le soin de raconter plus, de compléter les non-dits, et parfois de prendre des libertés, comme le metteur en scène face un texte du répertoire…

Et plus que pictural – les images sont relativement discrètes lorsqu’il s’agit de montrer – l’érotisme ici est avant tout littéraire. C’est parfois seulement suggéré, parfois très cru, où tout est dit sans détour ni pudeur. Jamais vulgaire, pour autant – on se souvient de Verlaine et de ses poèmes érotiques chaque page a ainsi le mérite de donner une vision nouvelle – enfin ! – de la sexualité en bande dessinée, radicalement opposée à celles d’un Manara ou d’un Dany. Un bel album, d’une grande finesse.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 19/03/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd