L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 5 avril 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Réaliste  
 

Une enfance polonaise
Sylvain Savoia   Marzena Sowa   Marzi (tome 1) - Petite carpe
Dupuis - Expresso 2005 /  9.50 € - 62.23 ffr. / 48 pages
ISBN : 2800137207
FORMAT : 22 x 30 cm
Imprimer

Faute d’exporter ses plombiers et ses infirmières tant décriés par les chauvins de tous bords, la Pologne nous offre, avec Marzi, le premier tome d’une série aigre-douce comme une enfance de l’autre côté du rideau de fer. Marzi (Marzena) est née en 1979 en Pologne : d’une manière simple, avec des mots et des réflexions d’enfant, elle raconte son quotidien dans un pays communiste, marqué par les pénuries, le système D, la vie communautaire... Et ce quotidien, vu de France, semble bien étrange, comme sorti des années d’après-guerre. On se croirait dans une version dessinée de Goodbye Lénine.

Passons sur les us et coutumes polonais, la carpe au Premier de l’An, le catholicisme ambiant et son enfant du pays devenu pape, les incohérences d’un régime qui produit des réfrigérateurs pour tout le monde communiste sans savoir les remplir… mais les queues d’une nuit pour avoir un bout de viande, l’impossibilité de trouver le moindre morceau de chocolat, les délires coûteux de l’économie communiste... L’horizon radieux est bien loin, même si le regard d’un enfant embellit beaucoup. On n’est pas dans Tintin au pays des soviets : pas d’ironie, pas de critique nette, pas de méchants ni de gentils, juste un regard de petite fille sur sa vie et ses jeux, ses parents, l’école, les copains, le voisinage. Une vie heureuse loin des soucis du monde et du communisme en crise. Que faisait Lech Walesa à l’époque ?

Le récit d’enfance un tant soit peu exotique semble un genre prometteur : après le succès légitime remporté par Marjane Satrapi et ses récits iraniens (notamment les quatre tomes de Persepolis, chez L’Association), il fallait s’attendre à voir apparaître d’autres albums du même genre. Marzi est de ceux-là, version polonaise (en moins engagée) de Marjane (dont le diminutif est d’ailleurs Marji…). L’ensemble est assez réussi, même si l’on peut regretter qu’en ne tranchant pas réellement entre le récit pour enfant et la bande dessinée adulte, les auteurs nous laissent un peu sur notre faim. Ainsi, l’on ne parle pas de politique, jamais. Etonnant, même si on peut comprendre qu’une petite fille ne saisit pas forcément ces nuances. C’est donc la chronique simple, candide d’une Pologne récente mais déjà passée. Au final, il y a là une mine à exploiter, la vie derrière le rideau de fer demeurant pour nombre de nos contemporains une énigme. On pourra donc suivre Marzi dans son adolescence et sa vie d’étudiante, bref, l’accompagner dans une prise de conscience plus aiguë de sa réalité. La chute du mur de Berlin, vue de l’autre bord : un morceau d’histoire pour les grands et les petits.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 09/10/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Persepolis (tome 4)
       de Marjane Satrapi
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd