L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 26 septembre 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Réaliste  
 

Le grand ménage
 Loustal   Philippe Paringaux   Le Sang des voyous
Casterman 2006 /  14.95 € - 97.92 ffr. / 72 pages
ISBN : 2-203-36606-0
FORMAT : 22,6 x 30,3 cm
Imprimer

Quand un tueur à gages rongé par la maladie n’a plus que quelques jours à vivre, à quoi consacre-t-il ses dernières forces ? A faire le ménage. A régler ses comptes. Tuer les pourris qu’il a croisés, revoir la fille qu’il n’a pas élevée, au risque de découvrir le pire et d’aller jusqu’au bout de son dégoût de lui-même. C’est cette lente explosion finale d’une vie de tueur, celle de Louis, que met en images Loustal sur un texte toujours aussi finement ciselé signé Paringaux.

Comme d’habitude dans leur collaboration, les phylactères sont très peu présents. Le récit court de case en case, parfois en léger décalage temporel avec l’image. Une façon de faire qui forge un rythme, contribue à la fois à la lenteur et à l’irrévocabilité du drame qui progresse. Et Dieu qu’il est noir ! Page après page, le lecteur s’enfonce avec Louis, déjà presque six pieds sous terre. Une oppression intense se dégage de ces pages, pourtant belles : le dessin de Loustal est toujours un plaisir des yeux, les couleurs ici sont particulièrement évocatrices, pleines de moiteur, pleines d’épaisseur, de la nuit qui tombe sur Louis, de la violence des milieux interlopes. Ce Sang des voyous nous laisse un peu sonnés, en manque d’air. D’une beauté vénéneuse.


Anne Bleuzen
( Mis en ligne le 10/10/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Nuit de l'alligator
       de Loustal , Philippe Paringaux , Marc Villard
  • Rien de neuf à Fort-Bongo
       de Loustal , Jean-Luc Coatalem
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd