L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 13 août 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Fantastique  
 

Méchants et super-méchants
Lewis Trondheim   Ralph Azham (tome 6) - L’ennemi de mon ennemi
Dupuis 2014 /  11.95 € - 78.27 ffr. / 52 pages
ISBN : 978-2-800-15754-2
FORMAT : 21x29 cm

Couleurs: Brigitte Findakly
Imprimer

Avec ce sixième tome des aventures de Ralph Azham, Lewis Trondheim continue joliment son exploration des canons de la fantasy et du feuilleton, qu’il s’empresse de passer à la moulinette de son humour et de son goût pour l’absurde et l’improbable. Le cadre est désormais connu et l’intrigue bien plantée : un monde où des enfants aux cheveux bleus disposent de pouvoirs magiques, un héros – Ralph Azham – doté d’un pouvoir improbable (voir les morts et les bébés à naître), qui se retrouve, malgré lui, en charge d’une quête impossible : tuer Vom Syrus, un envahisseur aux méthodes barbares… mais rien n’est jamais si simple et depuis déjà cinq tomes, Ralph a découvert la politique, la manipulation, la tromperie, le mensonge, les femmes, la magie, etc. Au terme du précédent album, l’intrigue s’était passablement compliquée, et le lecteur, aux trousses d’Azham, découvrait un monde plus ambigu, plus sombre qu’il n’y paraissait, un monde brutal aux tons pastels, où l’on meurt assez facilement, où l’on tue, découpe, éviscère sans modérations.

Dans ce sixième tome, Ralph Azham, toujours escorté de son amoureuse (un peu voleuse) et d’un mage, Yassou, vieilli précocement, part à l’assaut de son véritable ennemi – ou supposé tel – Malek : désormais, rien ne doit contrecarrer ce duel forcément final, si ce n’est, peut-être, la réapparition intempestive du vrai Vom Syrus. Et si, une fois de plus, Ralph Azham découvrait que le monde peut s’écrouler comme un château de cartes, et que la vie est moins simple qu’il n’y paraît, qu’il existe des méchants et des super méchants ?

Le charme et l’efficacité de cette série bien menée réside là, dans le contraste entre un graphisme doux, une ambiance jeux de rôle (quête et artefacts magiques) et une intrigue sombre, un héros de plus en plus cynique tout en restant finalement assez drôle. Bande dessinée d’apprentissage comme il existe des romans d’apprentissage, Ralph Azham s’adresse à un lectorat large, qui apprécie l’aventure, les intrigues fantastiques, les retournements acrobatiques et l’ambiance fantasy décalée : toujours aussi chouette, visuellement, et de plus en plus tortueux, ce sixième tome reste dans l’esprit des chapitres précédents, un beau feuilleton parfaitement maîtrisé.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 02/03/2014 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Ralph Azham (tome 5)
       de Lewis Trondheim
  • Ralph Azham (tome 4)
       de Lewis Trondheim
  • Ralph Azham (tome 3)
       de Lewis Trondheim
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd