L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 29 février 2024
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Fantastique  
 

Steppes tartares
André Hout   Septentryon - Tome 1 : La calotte jaune
Glénat 2001 /  12.06 € - 78.99 ffr. / 48 pages
ISBN : 2-7234-3378-1
Imprimer

A moitié nu dans le désert, tel pourrait être le sous-titre de ce premier épisode de la nouvelle série d’André Houot, spécialiste rodé de la science-fiction. Le désert est plus ou moins contaminé, comme il se doit, et le lecteur est invité à y suivre une bande de manouches dépenaillés. S’est joint à eux un cavalier taciturne et rancunier, façon Eastwood période Pale Rider. Visiblement et invinciblement guidé par son destin, il se transforme de touriste crétinisé en implacable vengeur.

Le graphisme, très soigné, rappelle, par la finesse et le maniérisme du trait, les planches de la fin des années 70 de Schuiten ou J.C. Renard. On y retrouve la même association entre surcharge graphique et narrative, le choix de cadrages et de découpages compliqués – jusqu’à la graphie, chargée à l’unisson.
La cohérence est donc forte dans cet album où tout, ou presque, est dans la posture : à cet égard, la couverture est révélatrice. La jeune fille en culotte jaune qui s’y cambre outrancièrement se retrouve à l'intérieur dans les mêmes poses gratuitement incitatives. Le titre, et son orthographe, le sous titre, la définition même de l’album participe à cette volonté tenace de prendre une pose avantageuse, fût–elle prétentieuse.

On est au bout du compte très loin du traitement poétique que Myazaki donnait, avec des moyens graphiques bien plus limités, à un argument très proche dans le superbe Nausicaa publié par le même éditeur.


Nicolas Balaresque
( Mis en ligne le 07/01/2002 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd