L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 27 février 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Fantastique  
 

Talent prometteur
Vincent Dutreuil   Racines (tome 1) - Daniel
Glénat - Grafica 2004 /  12 € - 78.6 ffr. / 48 pages
ISBN : 2-7234-4191-1
FORMAT : 24 x 32 cm
Imprimer

Daniel et sa femme Sarah, enceinte, sont les seuls survivants de l’accident survenu à un de ces aéronefs futuristes au-dessus d’une forêt impénétrable. Tous les autres passagers survivants ont été impitoyablement dévorés par de petits personnages anthropophages qui peuplent cette forêt : les Kraws. Daniel lui-même y a perdu une jambe. Pourquoi ont-ils été épargnés ? Parce que Sarah porte la vie, semble-t-il, et que l’esprit de la forêt, Taüt, qui apparaît sous les traits peu convaincants d’un arbre avec un visage, est peut-être amoureux d’elle. Quoi qu’il en soit, Daniel, Sarah et leur fils Jérémy, vivent depuis douze ans dans une clairière dans cette forêt maudite, lorsqu’un aventurier, Emery, vient les rejoindre, et tente de séduire Sarah…

Le premier tome de Racines est admirablement dessiné. Des têtes de chevaux, de grandes gares métalliques, d’étranges aéronefs… Mélange d’architecture du XIXe siècle, d’inspirations futuristes et de décors forestiers qui charme le lecteur. A tout prendre – mais peut-être est-ce une simple question de goût – on trouve Vincent Dutreuil meilleur dans les décors urbains que dans les paysages de campagne ; et, fatalement, on se prend à regretter que l’histoire ait principalement pour cadre la forêt !

Il y a beaucoup de réminiscences dans cet album : de l’échouage initial, qui renvoie au Robinson Crusoé de Daniel Defoe et aux robinsonnades, à la lutte contre les Kraws, qui rappelle le Gulliver de Swift, en passant par les mythologies celtiques (l’esprit de la forêt) et bibliques (Sarah, modèle de l’épouse vertueuse dans l’Ancien Testament). Graphiquement, les Kraws rappellent certains dessins de Loisel, l’aventurier Emery sort du far-west, l’esprit de la forêt semble avoir été déjà vu cent fois, etc. Tout cela invite à reconnaître en Vincent Dutreuil un artiste saturé de références, mais qui peine peut-être un peu à trouver son style propre. On attend avec espoir la suite de son œuvre.


Sylvain Venayre
( Mis en ligne le 28/02/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd