L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 28 février 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Fantastique  
 

Démons sur papier
Grégory Maklès   Joseph Lacroix   L'Encyclopédie du Mal (tome 1) - La maison du sang
Soleil 2005 /  12.50 € - 81.88 ffr. / 48 pages
ISBN : 2845659105
FORMAT : 23 x 32 cm
Imprimer

Qui a dit que les démons avaient disparu ? Dans le duché de Géhennes, ils sont encore assez répandus, installés au cœur des grandes villes, sur les chemins, menaçants… mais ils ne sont pas invincibles : il suffit d’un coup de crayon (et d’une bonne épée) pour les terrasser. Explication : ces créatures immatérielles et néanmoins assoiffées de sang deviennent mortelles si elles sont dessinées, et identifiées (souvenez-vous de la légende du golem, et de la puissance du verbe créateur : ici, c’est le dessin !). Ainsi se sont formées de véritables corpus de dessins constituant une Encyclopédie du mal.

Mais voilà, encore faut-il trouver les bons dessinateurs, et des chevaliers, les judicateurs, pour les exterminer. Le père de Johannes Deeland fut à l’origine de cette découverte, et c’est grâce à lui que le roi des démons fut, naguère, vaincu. Mais ces derniers veulent se venger, et après avoir abattu le père, ils convoitent le fils. Heureusement, un judicateur, Vlad Wilcz, va se mettre en travers de leur route, et faire équipe avec le jeune garçon, aussi doué que son père, pour juguler cette nouvelle invasion.

Voilà un premier album assez réussi : le graphisme de Lacroix est, dans l’ensemble, très efficace et inspiré. Les amateurs de jeux de rôles, et en particulier de Warhammer, trouveront là une bonne mise en image de leur univers fétiche. Mention spéciale pour les scènes urbaines (la ville de Reuben contrôlée par les démons est particulièrement réussie, et impressionnante : décors gothiques froids – type Europe centrale - et sombres, hantés par des créatures mi-absurdes, mi-cauchemardesques, comme sorties d’un tableau de Jérôme Bosch ; les démons, sortes d’esquisses sanguines d’autant plus inquiétantes qu’elles sont imprécises, sont plutôt inattendus (on pourrait filer la métaphore artistique et penser au style « non finito » du dernier Michel-Ange, celui du tombeau des Médicis à Florence).

Les combats sont également très pensés, tendance jeux vidéo (Soulcalibur et ses épées gigantesques), avec un jeu de cases et de perspectives original. Par contre, il est des planches nettement plus ratées, comme les pages 30 et 31, qui ne sont qu’une longue conversation explicative, inadaptée au format BD (on se croirait dans un téléfilm). C’est là sans doute la marque d’un jeune talent qui ne demande qu’à mûrir. Il en va de même pour l’intrigue de Maklès, qui expose un peu platement la situation au gré des conversations : à quand une vraie scène d’exposition ? Tout cela n’est toutefois que détails et l’ensemble s’avère très prometteur : un bon cycle fantastique, à suivre. On attend donc la suite avec impatience.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 05/01/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd