L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 18 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Fantastique  
 

L’autre Amérique
Igor Baranko   La Danse du temps (tome 1) - Le baiser du serpent
Les Humanoïdes associés 2005 /  12.60 € - 82.53 ffr. / 48 pages
ISBN : 273161644X
FORMAT : 24 x 32 cm
Imprimer

A l’heure où l’on célèbre encore Christophe Colomb et sa découverte, et où les États-Unis dominent le monde d’une certaine manière (lui imprimant une marque forte en tous les cas), il y aurait une certaine ironie à imaginer un monde sans Washington, sans Hollywood, sans cow-boys ni hamburgers… Avec Le baiser du serpent, premier tome d’une nouvelle série intitulée La Danse du temps, Igor Baranko se lance dans la reconstruction de l’histoire américaine, sur les traces d’un Indien amoureux, qui joue aux apprentis sorciers avec le temps qui passe et le cours de l’histoire. Du Far West temporel en quelque sorte !

Quatre vents, un guerrier lakota, enlève une jeune pawnee, fille d’un chef de tribu. Tristement, c’est au moment où il la tue – bien malgré lui – qu’il comprend qu’il est tombé amoureux d’elle… et comme le monde de Quatre vents connaît encore les secrets de la magie, le jeune guerrier se rend chez les Paiutes, des sorciers maîtres du temps. Il s’agit de revenir en arrière, d’empêcher le meurtre. Mais toucher aux mystères du temps peut être plus dangereux : on peut ouvrir la porte à des dangers plus grands, ou des envahisseurs étranges venus par la mer, dotés d’armes bizarres et terrifiantes. Peut-on finalement échapper aux cow-boys ?

Une uchronie en bande dessinée : l’exercice est original et, disons-le d’emblée, assez réussi. Du reste, Baranko ne se contente pas de dessiner un Far West sans cow-boys… il le réinvente, il y a joute une touche de folie, de surnaturel que les amateurs de l’Empereur océan – première série de l’auteur - reconnaîtront, une touche « jodorowskyenne » pourrait-on dire en matière d’hommage. Les visages sont étranges, quasi extraterrestres, fins et effilés comme des lames, les yeux en amande… l’univers de Quatre vents est étrange, à la fois familier comme un bon Western indien (décors, costumes…), et original (les paiutes, la magie…). Dans ce premier album, le décor est planté, avec un Quatre vents plutôt énervant, chien fou, pas antihéros, mais pas sympathique non plus. Et le lecteur de découvrir peu à peu, en même temps que lui, les arcanes de cette Amérique alternative. Et forcément, on a envie d’en savoir plus, de savoir ce qu’il peut advenir de ce continent encore inexploré, mais aussi des conséquences d’une magie qui bouscule le temps. Il faudra attendre, visages pâles, il faudra attendre !


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 22/10/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Exterminateur 17 : La trilogie d'Ellis (tome 2)
       de Igor Baranko , Jean-Pierre Dionnet
  • L'Empereur océan (tome 3)
       de Igor Baranko
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd