L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 17 novembre 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Fantastique  
 

Légende rodée
Alex Alice   Xavier Dorison   Le troisième testament (tome 3) - Luc ou le souffle du taureau
Glénat - Grafica 2000 /  10.99 € - 71.98 ffr. / 56 pages
ISBN : 2-7234-3000-6
FORMAT : 24 X 32
Imprimer

L'ésotérique est un des genres en vogue en ce début de XXIe siècle, comme s'il fallait s'acquitter de cette prédiction gratuite attribuée sans grandes certitudes à Malraux : le siècle sera donc religieux. C'est ce qu'ont décidé les directeurs de collection, et, après tout, mieux vaut être gouverné par les propos de table d'un opiomane inspiré que par ... oui, par qui d'ailleurs?
Par les Templiers ou l'Inquisition, répondraient sans hésiter Dorison et Alice, les auteurs de ce touffu Troisième Testament. Il faut donc s'imaginer plongé dans un XIVe siècle de fantaisie, poursuivant un texte sacré d'Ecosse jusqu'en Bohême, en compagnie d'Elisabeth d'Elsenor, improbable ancêtre de Maureen O'Hara, et de deux vigoureux acolytes. Inutile de tenter un résumé de cette aventure foisonnante dont la trame devra attendre le prochain et dernier tome pour se dégager clairement.

La qualité graphique de l'album le tire en revanche d'ores et déjà bien au dessus du lot passablement encombré des bandes dessinées médiévisantes : le dessin est vif et précis, les architectures imaginaires flamboyantes et les couleurs qui servent le tout sont toujours superbes. Mais dès le VIIe siècle l'évêque de Séville, Isidore, le faisait remarquer : une ville, ça n'est pas seulement les murailles qui l'entourent, c'est avant tout ses habitants. Et s'il ne manque pas une pierre aux abbayes fortifiées qui servent d'étapes aux trois héros, les décolletés fort peu cisterciens tout comme les pantalons moulants sont sans ambiguïté : Elisabeth elle aussi a, selon la formule consacrée, "tout ce qu'il faut là où il faut". Comme quoi ce qui manquait au Moyen Age pour être vraiment excitant, c'est le nylon.


Nicolas Balaresque
( Mis en ligne le 08/06/2001 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd