L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 24 février 2024
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Fantastique  
 

Un album culte en cinémascope
Alain Ayroles   Jean-Luc Masbou   De cape et de crocs, tome 4 - Le mystère de l'île étrange
Delcourt - Terres de légendes 2000 /  12.06 € - 78.99 ffr. / 48 pages
ISBN : 2-84055-335-X
FORMAT : 23 X 32
Imprimer

L'on sait depuis La Fontaine que les animaux sont parfois moins bêtes qu'il n'y paraît, les homme plus bestiaux qu'il ne semble. L'éthologie contemporaine, avec les travaux menés par Boris Cyrulnik notamment, s'emploie également à montrer que la différence entre espèce animale et humaine est beaucoup plus ténue qu'on ne le croit. Plus surprenante, mais pas moins utile ou féconde, est sans doute l'affirmation d'une thèse similaire dans le domaine de la bande dessinée. Or, c'est bien ce en quoi consiste le projet du scénariste Alain Ayroles et du dessinateur-coloriste Jean-Luc Masbou : montrer dans la série "De cape et de crocs" en quoi bêtes et hommes du XVIIè siècle peuvent se réconcilier, à travers rimes et combats, coups de théâtre baroques et rebondissements de commedia dell'arte menés tambour battant, à l'occasion d'une fabuleuse chasse au trésor…

Ainsi le loup Don Lope de Villalobos y Sangrin et le renard Armand Raynal de Maupertuis, deux gentilshommes et anciens soldats du conflit des Flandres maniant avec dextérité tant l'épée que le verbe, se rencontrent-ils à Venise dans le premier volet de la série: le Secret du janissaire (1995). Manifestant déjà le sel d'un esprit hostile aux fariboles selon lesquelles les loups sont "des monstres altérés de sang" et envers la "fable du renard et de la cigogne", nos compères portent assistance au seigneur Cenile Spilorcio leur faisant accroire que son fils Andreo est séquestré à bord d'une embarcation turque par le raïs Kader. Mais à bord, nos amis ne trouvent que la carte d'un trésor dont Kader le janissaire, devenu désormais corsaire, est lui-même en quête : il s'agit du trésor des mythiques îles Tangerines (dernier vestige d'Atlantis et de ses "cités pavées d'or") que ne peuvent approcher que ceux qui sont munis en guise de talisman de la pierre de Tânit "chue de l'astre lunaire"…

L'hidalgo Don Lope, "rempart de la chrétienté" -qui pousse le comble de son humanité jusqu'à avoir peur des rats !- et le roué Armand proposent alors à Spilorcio de financer la recherche du trésor convoité par les Turcs. Mais l'armateur n'aspire qu'à les trahir en confiant à son fils et sa clique la mission de leur reprendre la précieuse carte dont ils sont les détenteurs. Ainsi, les deux compères se retrouvent-ils assaillis à la sortie de l'auberge où don Lope tombe amoureux, malgré lui, malgré la classe sociale qui les sépare, de la belle Hermine, une gitane au déhanché envoûtant à laquelle Andreo voue vainement une cour assidue depuis des mois. L'inévitable combat a lieu dans la rue, où Armand parvient à occire son lot de malandrins tout en déclamant, fidèle à sa réputation de Français, des vers à la charmante Séléné apparue au balcon, et qui n'est autre que la filleule de Spilorcio.

Mis au cachot par la maréchaussée locale, le loup et le renard sont bientôt condamnés aux galères, Armand recevant entre-temps de la part de Séléné un morceau de la pierre lunaire. A bord du navire de l'antipathique capitan Mendoza (le méchant de service), les deux gentilshommes font connaissance d'un compagnon d'infortune, le lapin Eusèbe, avant d'être attaqués par le navire du raïs Kader dont ils rejoignent les troupes afin de recouvrer leur honneur et leur liberté. La victoire rythmée par la clameur de la devise du loup et du renard : "carne y sangre", "Maupertuis ose et rit", bêtes et Ottomans décident ensuite de poursuivre en commun leur quête du trésor et de devancer le navire vénitien affrété par Cenile que dirige Andreo ayant embarqué de force la bohémienne Hermine à son bord.

Parvenu à Malte dans le tome 2, Pavillon noir ! (1997), don Lope et ses congénères libèrent Hermine et poursuivent Andreo dans l'intention de récupérer l'indispensable carte menant aux îles Tangerines. Malheureusement, le fils de l'armateur recrute comme navigateur pour cette expédition le capitaine Boone, flibustier notoire sans foi ni loi qui entend bien s'emparer seul de l'amas de richesses. Avant que le bateau pirate n'appareille, notre groupe de choc (don Lope, Armand, Kader et Eusèbe) se dissimule dans la cale. Dans le même temps, un des hommes de main d'Andreo révèle à Mendoza l'existence du trésor, ce qui rajoute un protagoniste supplémentaire (de surcroît affrété par Cenile, sans nouvelles de son fils, qui prendra part à l'aventure en compagnie de Séléné) dans la course contre la montre…

Sommés de se rendre s'ils ne veulent pas voir les otages détenus par Boone exécutés, nos quatre héros finissent cul par-dessus tête dans un océan infesté de requins -qu'ils parviennent nonobstant à mettre en fuite, étant encore plus féroces qu'eux. Voués à une mort certaine, un navire fantomatique, le Hollandais volant, supporté par un monstre marin nageant en surface, surgit opportunément des flots pour qu'ils s'y réfugient. Concoctant un appât de fortune pour maintenir leur ligne de flottaison, notre équipage de fortune se dirige ainsi au début du tome 3, l'Archipel du danger (1998) vers les île tant désirées… Le vaisseau de Boone rattrapé est attaqué victorieusement. Cependant, arrivés en vue des îles Tangerines, une terrible tempête secoue nos héros en remettant sur leur chemin le monstre marin (chapeauté de son navire vétuste) qui avale littéralement Kader et Eusèbe, tandis que don Lope et Armand sont précipités, une fois n'est pas coutume, à la mer.

Leur réveil sur une île les met en présence d'un savant : Bombastus Johannes Theophrastus Almagestus Wernher von Ulm (bref, Bombastus) est l'unique rescapé du naufrage d'un navire qui transportait les pièces destinées à la construction d'un théâtre quémandé par le gouverneur de Vera Cruz. Il explique à don Lope et Armand qu'il doit sa survie à un engin volant qu'il a conçu et qu'il entend mettre à leur disposition pour explorer le volcan de l'île majeure de l'archipel où ils se trouvent. Las, ayant atteint cette terra incognita, Bombastus, le loup et le renard sont faits prisonniers par une bande de sauvages. Sur ces entrefaites, les flibustiers de Boone se libèrent du faible contrôle d'Andreo et Hermine, puis débarquent avec eux enfin sur l'île pour trouver l'emplacement du trésor. C'est donc dans une marmite, baignés de condiments, que don Lope et Armand sont présentés, en bien fâcheuse position, en ouverture du quatrième tome, le Mystère de l'île étrange. Posture accablante dont ils s'échappent en utilisant la pierre de lune d'Armand, ayant une valeur sacrale pour les cannibales.

Ils nouent à cet instant un contact inattendu avec Sabado, le chef du village qui s'exprime en alexandrins et leur raconte comment, réduit à une marchandise par de vils négriers, il s'est enfui et a jadis atteint l'île. Surprise de taille, la même carte et le même texte d'accompagnement concernant le trésor trouvés autrefois par Kader sont présents sur l'île, leur apprend Sabado, en de multiples exemplaires dans toutes les langues ! Ces documents sont charriés dans des bouteilles par la lagune qui communique avec le coeur du volcan, lequel nos conquistadores au grand coeur entreprennent d'explorer. Le temple mystérieux qu'ils investissent dans les soubassements du cratère se révèle alors dissimuler tout bonnement les coulisses et rouages compliqués du théâtre que Bombastus a cru engloutis par les flots ! Et où d'étranges pierrots, hallebardés ou bretteurs en diable, transmuent des représentations scéniques issues de la commedia dell'arte en supplices afin de divertir des spectateurs masqués en mal de sensations fortes.

A ce stade de l'épopée, le mythe du trésor semble ressortir d'un leurre perpétré afin de renouveler sur place le lot des acteurs, exécutés lorsque leur prestation déplaît ! On pressent alors que la morale de l'histoire ressemble en filigrane à celle qu'énonçait déjà le kabbaliste érudit Saltiel Ben Bezalel consulté par le raïs Kader au début de la saga : "rang, sang, race et dieux n'entrent en rien dans le partage du vice… et de la vertu". "De cape et de crocs" offre ainsi aux lecteurs un XVIIè siècle tumultueux, empreint de folie baroque et de mythes incessants. Les bêtes y croisent les hommes, les premières souvent plus rationnelles et tolérantes que les seconds. Les religions se brassent, Chrétiens et Maures défendant somme toute ici la même cause ; les coeurs s'échauffent et le surnaturel dissout la réalité dans un capharnaüm de légendes ou créatures extraordinaires. Les rimes se succèdent et décuplent la force évocatrice des situations peu ordinaires qu'alimente cette "fantaisie animalière" hors du commun.

Tout, absolument tout ici, du graphisme époustouflant et onirique de Masbou, au scénario inventif et original d'Ayroles, concourt à faire de cette fresque humoristique et séduisante une œuvre culte (les éditions Delcourt offrent même dans la première édition du quatrième tome une pièce en un acte, rédigée intégralement en alexandrins, composée par Alain Ayroles et illustrant la rencontre de don Lope et d'Armand pendant la guerre des Flandres !). Des albums qu'il faut se hâter de lire si l'on veut se sentir un tantinet moins crétin et un peu plus émerveillé dans ce monde de brutes désenchantées.


Frédéric Grolleau
( Mis en ligne le 21/06/2000 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd