L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 20 mars 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Science-fiction  
 

Les envahisseurs
Héctor G. Oesterheld    Francisco Solano  López   L’Éternaute (vol.2)
Vertige Graphic 2009 /  24  € - 157.2 ffr. / 116 pages
ISBN : 978-2-84999-032-2
FORMAT : 29x22 cm
Imprimer

L’invasion de la Terre a commencé. Et c’est l’Argentine qui est la première visée.
Très vite, la résistance s’organise et les individus ordinaires d’hier se transforment rapidement, et par la force des choses, en soldats de choc. Dans le premier tome, nous avions été les témoins des premières attaques de ces mystérieux envahisseurs. Une neige phosphorescente et mortelle avait plongé la ville dans le chaos, et il fallut fabriquer des combinaisons hermétiques pour faire face au danger. Parmi les rares survivants, il y avait Juan Salvo et son ami Favalli. Tous deux, après maintes péripéties, avaient rejoints l’armée dans le stade central de la ville, devenu camp retranché. Très vite, ils font face à ce qu’ils croient être leurs agresseurs : une nuée de scarabées géants, monstrueux et à la carapace épaisse.

Voici venir la deuxième phase de cette agression extra-terrestre. Après avoir repoussé momentanément les envahisseurs, Juan Salvo décide, en compagnie du jeune et impétueux Franco, d’aller en mission de reconnaissance à travers la ville. L’escapade est risquée mais nécessaire si les résistants veulent venir à bout de leurs ennemis. Les deux hommes vont rapidement tomber sur une nouvelle incarnation de la menace. Dans un kiosque à musique réquisitionné, un étrange alien aux mains à cent doigts pianote des instructions et guident ses scarabées. Pire encore, des humains, sous l’emprise d’une diabolique machine, sont désormais à la solde des extra-terrestres et se retournent contre les leurs. Le danger frôle Salvo et Franco, jusqu’à leur poindre dessus : les deux hommes sont faits prisonniers, prêts à subir à leur tour un lavage de cerveau implacable…

Avec ce nouvel épisode, L’Éternaute continue de fasciner et de passionner. Si le premier tome mêlait mystère et fantastique, nous sommes cette fois au cœur de l’action et tout l’album est un compte-rendu détaillé des avancées du combat. Le rythme est toujours lent, mesuré ; on prend le temps de suivre chaque action et cette centaine de planches ne couvre au final que quelques heures. C’est là, dans cette cadence mesurée et pesante, que réside sans doute le grand enchantement vécu à la lecture de cette bande dessinée. Car si l’histoire n’est au final pas très originale, surtout après tous les films et autres lectures qui ont épuisé le genre, la narration façon feuilleton est génialement efficace et l’on se prend à imaginer les émotions ressenties par les lecteurs qui découvraient un nouveau strip chaque jour dans le journal, pendu aux lèvres d’une dernière case toujours forte en tension. Ici, plusieurs passages n’ont pas perdu de leur pouvoir évocateur : on pense à ce long moment où, hors champ, l’avancée de créatures gigantesques se fait ressentir. Le sol tremble, les immeubles s’écroulent, il y a des traces immenses par terre, mais le danger reste invisible, menaçant et diablement inquiétant.

Certes, l’ensemble n’incite pas à la plaisanterie. Tout est ici très sérieux, premier degré et certains dialogues affreusement ampoulés sonnent franchement datés. Mais cela fait aussi partie de l’esprit serial auquel appartient l’album, et celui-ci trouve bel et bien dans ces réparties désuètes une partie de son statut de classique et de son charme irrésistible.

Un grand livre enfin édité dans nos contrées, à se procurer pour un moment de lecture aussi intense que distrayant.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 28/07/2009 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • L’Éternaute (vol.1)
       de Héctor G. Oesterheld , Francisco Solano López
  • L’Éternaute (vol.3)
       de Héctor G. Oesterheld , Francisco Solano López
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd