L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 15 décembre 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Science-fiction  
 

Pin-up du futur
 Berthet    Yann   Yoni (tome 1) - Dollymorphing
Dupuis - Empreinte(s) 2004 /  12.94 € - 84.76 ffr. / 56 pages
ISBN : 280013593X
FORMAT : 24 x 32 cm
Imprimer

Au premier regard, on se dit : allez, encore un histoire de science-fiction avec une héroïne à la fois mignonne et implacable, genre James Bond en jupon bourrées de gadgets… Rien de bien neuf, donc. Mais il faut savoir prolonger la lecture, car l’univers mis en scène par Yann et Berthet est fort original et mérite le détour. Imaginez la Terre dans un futur qui ne semble pas si éloigné : le monde est partagé en zones qui s’affrontent dans une sorte de guerre froide à la suite d’une série d’attentats islamistes. D’un côté, l’United States of the World, au matérialisme triomphant, et que la plupart des habitants de la planète rêvent de rejoindre. De l’autre, des territoires abandonnés ou en pleine décadence, sans guère d’avenir. Face à ces régions qui rêvent de confort, une zone émiratiste où la charia règne sans partage, véritable dictature islamiste. Enfin, au milieu de tout cela subsiste une mystérieuse zone TAZ, repli de hackers/hacktivistes et temple de la subversion, installée sur l’île de Cuba. Dans ce décor complexe, la France ressemble plutôt à un dépotoir (genre l’Australie du premier Mad Max) et au résultat d’un bombardement nucléaire (c’est d’ailleurs le cas pour Paris). C’est pourtant là que Yoni Owens, agente du FCIA (les services secrets de l’United States of the World) part à la recherche de Zoé, victime d’un enlèvement aux implications plus vastes qu’il n’y paraît. Au programme, des robots et des intelligences artificielles typées, des gadgets de tous ordres (militaires, informatiques, érotiques…) et une enquête à suivre dans un second album à paraître.

L’originalité du contexte est donc payante : la découverte progressive de ce monde bouleversé fait tout l’attrait de cette bande dessinée d’anticipation. Yann plante là un décor prometteur, à charge pour les auteurs d’envoyer leur héroïne visiter le globe. Inversement, le trait de Philippe Berthet, quoique appliqué, conserve cet aspect froid, impersonnel qui cadrait bien avec les Pin-up, mais qui manque son effet dans cette nouvelle série. Les personnages manquent parfois de cette touche d’humanité qui fait que l’on y croit, que l’on s’y attache. Sans doute le passage d’un univers (Pin-up) à l’autre suppose-t-il, chez son dessinateur, une transition artistique ? Quoi qu’il en soit, le projet est à suivre avec attention.

L’humour un peu décalé est constamment au rendez-vous (peut-être même un peu trop), non sans quelques private jokes qui amuseront les fans de BD. Entre la Renault Sheerak, la cuvée Depardieu, Halle Berry en directrice de la FCIA ou Macaulay Culkin comme président de l’United States, le lecteur évolue dans un monde dont les repères sont connus, quoique détournés, un futur alternatif délirant mais qui resterait crédible. Jouant avec les stéréotypes (les Français parlent forcément comme Maurice Chevalier…), Yann nous décrit une Europe vue d’Amérique et sous-évoluée. Le parc d’Eurodisney est devenu une espèce de cimetière nucléaire, repaire d’insectes mutants, et Berthet s’est amusé à imaginer sous un jour grotesque et effrayant quelques attractions phares de ce lieu symbolique. C’est bien plus la richesse de ce contexte, que le scénario lui-même, qui font l’intérêt de ce premier album. L’héroïne, Yoni Owens, n’est pas en reste, à la fois insensible à la peur et déstabilisée par les insectes (sa phobie), quasiment imbattable et handicapée par un défaut de vision. Son intérêt réside dans cette somme de contrastes. Hélas, les autres personnages n’ont pour le moment pas cette profondeur et il y a là des caractères à fouiller. Au final, on retrouve donc avec plaisir le duo de Pin-up dans un univers particulier, celui de la science-fiction, mais une SF originale et fort attrayante.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 30/05/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Pin-up (tome 8)
       de Berthet , Yann
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd