L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 21 octobre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Science-fiction  
 

La folle histoire de l'espace
 Moebius   Le Garage Hermétique
Les Humanoïdes associés 2006 /  15.50 € - 101.53 ffr. / 117 pages
ISBN : 2-7316-1876-0
FORMAT : 24x32 cm
Imprimer

S’il fallait choisir un livre, un seul (le couteau sous la gorge), dans toute l’imposante bibliographie de Jean Giraud alias Gir alias Moebius, ce serait sans doute celui-là. Parce que c’est un résumé des épisodes précédents en même temps qu’un signe avant-coureur de ce qui suivra. Parce que le trait de génie n’a jamais été aussi inspiré, foisonnant et multiple, se transformant de page en page et n’ayant peur de rien, relevant tous les défis. Et parce qu’enfin c’est un moment de lecture totalement délirant, jubilatoire, à la fois absurde, épique et rempli de richesses narratives.

Comme l’écrit Moebius en préface à cette réédition (ou plutôt réimpression puisque excepté le visuel de couverture, cette édition est identique à celle de 2000), tout a commencé plus ou moins par hasard lorsque Jean-Pierre Dionnet tombe sur deux planches rangées dans un tiroir et exécutées par Moebius comme « une blague, une plaisanterie graphique, une mystification qui ne pouvait, ne devait mener à rien, qui n’appelait aucune suite ». Sous la demande de Dionnet, alors rédacteur en chef de Métal Hurlant, Moebius va être convaincu de retravailler ce projet avorté. Après quelques hésitations narratives, c’est l’entrée en scène du Major Grubert, l’explorateur intersidéral, puis celle du mystérieux Jerry Cornelius qui vont donner à ce qui n’était d’abord qu’une petite plaisanterie, une grande fresque de science-fiction complètement délirante et toujours inspirée.

Moebius procède, comme souvent, guidé par son crayon. L’improvisation régit la course de l’histoire, les personnages se multiplient au fil des planches et les enjeux se compliquent dans d’invraisemblables intrigues. Le lecteur est perdu ? Peu importe, il n’est pas vraiment important de suivre consciencieusement cette folle histoire de l’espace, le principal réside ailleurs, dans le ton, le rythme et ces dessins toujours splendides qui se succèdent. Moebius grappille un peu partout, les styles et les ambiances changeant de cap au gré de l’inspiration : il y a du western et du comic, de l’humour et du cosmique. Mais la maîtrise du sujet est toujours impeccable, sans faille, et la supériorité de l’auteur s’affiche à chaque nouvelle planche. L’ensemble, près de trente ans après, n’a pas pris une ride et impressionne même par sa réjouissante modernité et cette liberté de ton décapante.

Absolument indispensable donc !


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 04/07/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Cauchemar blanc / Le Bandard fou
       de Moebius
  • L’Homme est-il bon ?
       de Moebius
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd