L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 10 avril 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Science-fiction  
 

A l'Est, rien que du nouveau…
Yves Swolfs    Griffo   Vlad (tome 1) - Igor, mon frère
Le Lombard - Troisième vague 2000 /  9.47 € - 62.03 ffr. / 48 pages
ISBN : 2-8036-1499-5
FORMAT : 23 X 31
Imprimer

Mercenaire redoutable louant ses services de garde du corps aux mafieux locaux, Vlad Zolkoff est à la recherche de son frère Igor. Leur mère a en effet demandé par testament que ses fils soient réunis devant le notaire avant de recevoir leur part d'un héritage très élevé. Tout sépare de fait les deux frères, Vlad ancien capitaine de l'armée russe vivant d'expédients suite à sa démobilisation, Igor ayant amorcé quelques années plus tôt une carrière de dealer et de play boy du cinéma en 3D avant de disparaître soudainement.

Or, Vlad est talonné de près depuis Kiev par les sbires d'Ivan Krenski, ancien "compagnon" sans foi ni loi de sa mère, et prêt à tout pour récupérer la part d'Igor au cas où ce dernier ne serait pas retrouvé avant un an, ou décéderait entre-temps... Très rapidement, Vlad sème la zizanie en suivant les traces de son frère dans les studios de la Production internationale Youssoupov, et plus particulièrement auprès de la star Katia Miranovna. Vlad apprend ainsi que son frère, non content d'avoir volé les bijoux de Katia, a également dans le feu de l'action dérobé une mallette laissée en dépôt à la jeune femme par l'ancien président russe Poliakov, abattu récemment d'une balle dans la tête par un tueur inféodé à un puissant trust international. C'est finalement dans le bunker-forteresse du producteur Youssoupov, pièce maîtresse sur l'échiquier mafio-moscovite, que Vlad devra trouver les indices menant à Igor…

L'auteur de Durango choisit de placer ses personnages dans une Russie du XXIè siècle, qui ressemble à s'y méprendre à un far west moderne. Devant les lois bafouées par la corruption et les micro-pouvoirs de tous acabits, Vlad, surnommé dans l'armée "le loup", incarne l'archétype du justicier, errant et héroïque. Il se déplace tel un Mad Max du bloc de l'Est dans un véhicule blindé, armé jusqu'aux dents. Ex-officier décoré à plusieurs reprises pour sa bravoure, c'est un être robuste, rompu aux techniques du combat, mais aussi un homme fêlé intérieurement. Seule valeur que le libéralisme ou la mondialisation à vau-l'eau n'a pas réussi à éradiquer, la relation affective qui le lie à son frère devient sa raison de vivre. Le leitmotiv de sa lutte contre toutes les oppressions…

A l'instar de nombreuses utopies négatives, tel le Brazil de Terry Giliam ou le 1984 d'Orwell, la ville de Moscou où se déroule une partie de l'histoire est devenue en 2050 un havre d'insécurité, insalubre et gris. Où chacun tente de survivre avec les moyens du bord. Jamais futur n'a paru aussi proche d'une déréliction sociale pour nous bien contemporaine.

Le scénario, écrit au rasoir, est d'une grande efficacité, accumulant scènes d'action sur scènes d'action : à partir d'ingrédients somme toute de facture classique dans un thriller SF politico-économique, Swolfs parvient a donner une indéniable consistance, charnelle et psychologique, à ses personnages. Tout en ménageant un rythme haletant, digne de toute production hollywoodienne qui se respecte. Il est remarquablement secondé en cela, il est vrai, par la rigueur du dessin de Griffo, passant avec une aisance époustouflante de Giacomo C., gentilhomme vénitien du XVIIIè siècle (avec Dufaux, Glénat,1987) et de la Pension du Dr Eon (avec Cothias, collection Signé, du Lombard, 1996) à cette Russie futuriste (?) décadente. Entre truands pourris et politiciens véreux, Vlad esquisse dans ce premier volet de la série le portrait sans concessions ni tabous d'un certain déclin de l'ex-URSS dont on peut difficilement s'empêcher de penser qu'il n'est qu'hypothétique à l'heure actuelle. Une recherche du double explosive !


Frédéric Grolleau
( Mis en ligne le 26/06/2000 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd