L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 15 août 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Chroniques - Autobiographie  
 

Du râteau comme un art
Sophie Awaad   Le Mec du milieu
 13.95 € - 91.37 ffr. / 128 pages
ISBN : 978-2-7560-2348-9

FORMAT : 16,5x23 cm
Imprimer

Sophie est un garçon manqué, le genre de copain idéal en cours de récré, pas nunuche, pas pleureuse, pas chochotte… Mais avec l’adolescence, Sophie devient la fille manquée : pas assez féminine, plus assez masculine. Les autres petites filles sont devenues des jeunes filles, des femmes miniatures, mais pas elle : il y a un truc qui coince, une espèce de truc de fille qui ne passe pas. Elle est certes capable de flasher sur des garçons… mais jamais sur les bons. Ou alors elle se grille, magnifiquement, en terminant ivre morte devant la proie du semestre… Et puis il y a le mec du milieu, Le garçon, croisé et recroisé dans la rue, celui qu’on n’ose pas aborder, auquel on rêve, dont on cause avec les copines, celui qui devient un fantasme… et gare à la réalité !

Avec Le Mec du milieu, on rit… un peu jaune, car, empathie, compassion ou expérience vécue, les râteaux de Sophie ont une valeur universelle (d’autant que l’auteur ne s’épargne pas)… Alors passé le sourire, on en revient à cette moderne solitude qui n’est hélas pas l’apanage de l’adolescence. Le tout dans un graphisme simple, qui joue discrètement de la mise en scène pour effacer les visages, réduire la rencontre à deux corps impersonnels, rappeler la futilité des amours enfantines (ou pas) : le dessin contraste avec le texte, exalté, hyper affectif, drôle ou amer. Une variation intelligente sur la séduction, l’amour et ses difficultés, les petits drames de la vie sentimentale. Un album agréable, qui explore, sur le mode comique doux amer un territoire toujours plus difficile à traverser, celui de l’échec amoureux.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 29/11/2010 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd