L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 27 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Chroniques - Autobiographie  
 

Journal d’un corps et d’une vallée
Matthieu Berthod   Cette beauté qui s’en va
Les Impressions nouvelles 2014 /  18 € - 117.9 ffr. / 128 pages
ISBN : 978-2-87449-205-1
FORMAT : 17x24 cm
Imprimer

Dans le Valais, pour dire bonjour, on dit Hoïzamme, on se régale de tarte aux myrtilles (mais pas à n’importe quelle saison) et on a peur du Tschaggatta, qui frappe lors du carnaval… Valais, terre de contraste ? Roman graphique ethnographique, Cette beauté qui s’en va pourrait être le énième ouvrage à exprimer la singularité d’une région, d’une culture locale au prisme d’un regard. Mais Mathieu Berthod a une ambition autre, qui confère à son ouvrage et à son récit une force et une émotion particulière. Il s’agit certes de découvrir une région, une vallée helvétique avec ses traditions, ses paysages, son histoire, ses plaisirs un peu minuscules. Le trait est toutefois léger, presque ébauché, l’auteur joue des ombres et du blanc aveuglant, d’une mince palette de couleurs où le bleu, le gris et le marron dominent, de contrastes et de techniques différentes sur une même case pour signifier une pensée. La technique est à la fois sobre, minimaliste, et, dans son dépouillement, joliment poétique. L’enjeu toutefois est ailleurs, il est dans ces quatre séjours, et les destins croisés de l’auteur et de son ami Macha, atteinte d’une tumeur au cerveau et tranquillement condamnée.

Alors le lecteur tourne les pages, guette une bonne nouvelle, un épisode heureux : on parle du passé, de plaisirs minuscules comme d’une tasse de café sur une terrasse ensoleillé, une promenade dans la campagne, on visite une exposition. Surtout, l’auteur parcourt son chemin de vie avec Macha, la rencontre, la sensualité, l’éloignement, les retrouvailles, la maladie. Cette beauté qui s’en va, c’est celle de sa région, peu à peu encerclée, puis conquise par la modernité arasante, c’est aussi, et c’est même surtout Macha, qui se glisse, avec retenue et pudeur, dans cette histoire de paysage et se l’approprie. Il y a dans cet album tout à la fois de la nostalgie pour un monde qui passe, de l’appétit pour la vie et une tristesse vague qui est celle des adieux à une personne aimée, dont on s’est éloigné. Un roman graphique singulier, attachant, et qui sait, avec poésie, évoquer la gravité de la vie et la tristesse des départs annoncés. Émouvant.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 26/05/2014 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd