L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 22 septembre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Chroniques - Autobiographie  
 

Sur les pas d’une charmeuse de serpents
Manuele Fior   Les Variations d’Orsay
Futuropolis 2015 /  16 € - 104.8 ffr. / 72 pages
ISBN : 9782754814096
FORMAT : 21,4x29 cm
Imprimer

Qu’une gare soit devenue un musée, c’est en soi peu probable, et que dans ce musée, les œuvres nous parlent ou se parlent entre elles, racontant une histoire moins connue, celle de leur création, de leurs premiers spectateurs, de leur accueil par un public encore rétif… cela est carrément surnaturel, magique. Mais dans cet album, la charmeuse de serpents du douanier Rousseau prend les commandes d’une visite impromptue du musée d’Orsay, une visite singulière qui passe d’époque en époque, de style en œuvres, et d’ateliers en exposition. On croise Degas venu visiter Ingres, on se dispute avec Renoir et Manet, on expose sous les quolibets et les crachats avec Monet, on tourne mal avec Gauguin. Bref, on s’affiche, on fait sécession avec l’art pompier ou académique, on révolutionne, on méprise, on dynamite l’art, l’image, les corps. Comme une métaphore, les entrailles du musée d’Orsay découvrent les épisodes de chaque œuvre, jusqu’à l’invasion du musée par les sujets des toiles – l’heure mystérieuse de la fermeture et le moment où les objets inanimés révèlent leur âme…

Il est d’une poésie pénétrante et subtile, cet album : Manuele Fior s’essaie, dans un style très sensuel que ne désavoueraient pas les artistes évoqués, à une longue rêverie sur l’art, sur la manière dont l’impressionnisme révolutionne les regards et les représentations. Par le biais d’une promenade dans le musée aux côtés d’une charmeuse de serpent échappée de son tableau et en veine de confessions, on redécouvre l’histoire de la peinture à la fin du XIXe siècle, ses individualités (Degas en arroseur arrosé, à la fois révolutionnaire et hanté par Ingres et son académisme) et ses anecdotes (la contre exposition des « intransigeants », Gauguin installé dans le Pacifique, etc.). Un album qui, sur le mode des Vies de Vasari, décline les histoires des impressionnistes, avec ce charme supplémentaire d’une mise en scène « à la mode impressionnistes » : incontournable pour les amateurs de bande dessinée et d’art, d’impressionnisme et de belles images au service d’une belle histoire.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 13/10/2015 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • L’entrevue
       de Manuele Fior
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd