L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 17 septembre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Chroniques - Autobiographie  
 

L’attrape démon
 Griffo   Bosch - Les Grands Peintres
Glénat 2016 /  14.50 € - 94.98 ffr. / 48 pages
ISBN : 9782344005873
FORMAT : 24x32 cm
Imprimer

Des démons, des démons de tout genre et de toute allure, des démons en forme
d’objets, ou d’animaux, des démons aux formes absurdes et paradoxales, des
démons sans queue ni tête ou au contraire trop nantis… Dans la peinture de
Hyéronimus Bosch, on croise d’improbables démons, dont on se demande parfois
d’où ils sortent et pourquoi, plus que les représentations classiques, ils
mettent le spectateur mal à l’aise. Sans doute par leur incongruité, la
folie qui semble présider à leur apparence, et leur présence, anodine, dans
des décors terrestres. Hyéronymus Bosch les aurait-il vus ? C’est
l’hypothèse de Griffo, qui, comme tous les fans de Bosch, s’est posé la
question de son inspiration pour conclure, hors les hallucinations, à la
seule hypothèse possible : les démons de Bosch semblent authentiques parce
qu’ils le sont, parce que le peintre, par un enduit spécial a trouvé le
moyen de les capturer après les avoir libérés. Un enduit si spécial qu’il
serait dangereux de le faire disparaître au hasard d’une restauration de
tableau… au risque d’établir un pont, entre les mondes et entre les époques.

Une belle variation sur une œuvre envoûtante, inspirante (et quasi
originelle) pour la bande dessinée, c’est ce que Griffo nous offre dans ce
one shot surprenant, mené comme un thriller artistique, dans lequel
le dessinateur, puisant dans l’imaginaire de Bosch, libère ses créatures et
les entraîne dans notre réalité. L’idée est amusante, elle a certainement
traversé nombre d’esprits frappés par la peinture de Bosch… mais tout l’art
de Griffo est de donner à ce prélude une densité qui est celle du scénario :
une restauratrice d’art, un sorcier encore un peu apprenti, un ange capturé
et libéré, des démons qui s’échappent et un Belzébuth en colère. On
s’engouffre avec bonheur dans cette histoire bien menée, qui nous ouvre,
tranquillement l’œuvre, (et aussi la folie) d’un immense artiste. Et pour
compléter le plaisir – et revenir à des considérations plus rationnelles –
un beau cahier scientifique, écrit par Dimitri Joannidès – vient compléter
l’album : une série ambitieuse donc, qui s’adresse tant au public des
amateurs d’art – pour leur ouvrir le monde de la bande dessinée – qu’aux
amateurs de BD et à tous ceux, enfants et adultes, qu’un Bosch fait rêver
depuis cinq siècles.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 25/01/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Grands Peintres
       de Dimitri Joannidès , Dominique Hé , Olivier Bleys , Benjamin Bozonnet , Yomgui Dumont
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd