L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 13 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Chroniques - Autobiographie  
 

La fille à papa
Judith Vanistendael   Papa et Sophie 1 - La jeune fille et le nègre
Actes Sud - l'An 2 2008 /  17.50 € - 114.63 ffr. / 64 pages
ISBN : 978-2-7427-7330-5
FORMAT : 22x29,5 cm
Imprimer

Bruxelles, entre 1994 et 1998 : Sophie est amoureuse. C’est de son âge, elle a dix-neuf ans. Et bien évidemment, elle n’allait pas choisir un médecin ou un diplomate, quelque beau parti qui rassurera tout de suite papa et maman. Non. L’élu de son cœur, c’est Abou. Il est togolais, et demande l’asile en Belgique…
Le récit sonne vrai, profondément réaliste. Les multiples détails qui viennent ponctuer la vie des différents personnages composent une trame du quotidien, cuisine belge, actualité contemporaine et petits moments intimes.
Il y a une bonne raison à cela : c’est que cette histoire est largement autobiographique. Judith Vanistendael n’a eu qu’à se plonger dans ses propres souvenirs pour raconter l’histoire de Sophie. La trame, pourtant, tire son originalité du point de vue de son narrateur. En effet, c’est Béro, le père de Sophie, qui fait l’intermédiaire entre la vie et nous et qui nous livre, épisode après épisode, ses petites réflexions.
On ne sait donc rien des premiers émois de Sophie et d’Abou, de leur rencontre, de leurs émotions. Les seules informations dévoilées sur les sentiments de l’héroïne sortent presque en passant de la bouche de sa mère. Le lecteur, lui, est aussi dépassé par les événements que le narrateur. Mêmes les démarches vers la régularisation, pourtant au cœur du sujet, sont elliptiques.

Dans la réalité, le père de Judith Vanistendael est un écrivain renommé, Geert van Istendael, et lui-même s’est déjà exprimé sur le sujet. Le point de vue qui est raconté ici est donc issu d’une série de regards subjectifs entre père et fille. Ce qui explique bien le titre du diptyque attendu : « Papa et Sophie ». Finalement, la fiction était le seul recours.
Le Papa en question n’est pas toujours formidable. Journaliste international, sans a priori dans son métier, il se montre assez peu ouvert lorsque l’Afrique entre en connexion avec sa famille ; et se montre d’abord très méfiant avec cet Abou au teint d’ébène.
Il y a quelque chose d’assez attendu, presque convenu, dans les premiers rapports entre le père et le gendre potentiel. Béro ne pratique pas l’échange avec sincérité, et il conserve sa tendresse pour sa femme et sa fille ; sa narration s’en ressent avec finesse. Il faut attendre les dernières pages pour qu’Abou sorte d’un rôle caricatural et nous laisse enfin entrevoir son humanité et sa subjectivité.
Jusque là, on oscille entre le portrait du quotidien et le manuel pédagogique. Ce côté didactique prend parfois un léger goût de naïveté, comme lorsque Sophie découvre les réalités africaines. Les dernières pages, qui nous expliquent (avec une clarté salutaire) le droit d’asile en France et en Belgique aujourd’hui, détonnent un peu par rapport à une trame située dans un autre espace-temps.

Pourtant, le récit laisse des blancs. Et ces trous narratifs, ces débuts sans fin, donnent l’impression de quatre années fragmentées. Le voyage de Sophie en Afrique, sa thèse, les recherches documentaires de Béro, tout cela est rapidement abordé, à titre d’exemple, puis oublié. Comme s’il manquait des bribes.
On en vient alors à soupçonner qu’un intérêt nouveau naîtra de la confrontation entre les deux volumes, puisque le second est appelé à donner la version de Sophie…


Clément Lemoine
( Mis en ligne le 13/05/2008 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd