L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 9 août 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Policier - Thriller  
 

La ligue des gentlemen machiavéliques
Fabien Vehlmann   Denis Bodart   Green Manor - 16 charmantes historiettes criminelles
Dupuis 2010 /  35 € - 229.25 ffr. / 160 pages
ISBN : 978-2800-147703
FORMAT : 20x26,5 cm
Imprimer

Au Green Manor de Londres, club très select accueillant des gentlemen fortunés, on aime à se caler dans un bon fauteuil, siroter un brandy en fumant le cigare, et surtout se raconter des petites histoires de crimes diaboliques et d’intrigues machiavéliques. Là où les Veufs Noirs d’Isaac Asimov s’amusaient à résoudre des énigmes toutes plus tordues les unes que les autres, les membres du Green Manor sont souvent les principaux acteurs de leurs propres affaires funestes : criminels, manipulateurs, escrocs et âmes maudites sont ainsi quelques unes des respectables personnes qui errent dans les salons boisés du club. Sa Majesté a bien du souci à se faire, car décidément les gentlemen ne sont plus ce qu’ils sont.

Ce volume regroupe les trois tomes, soit 16 histoires de petits meurtres entre gentlemen, 16 fables à l’humour noir serré. Chaque histoire, qui peut être lue indépendamment, démarre donc dans le club, lorsque ces messieurs devisent tranquillement, refaisant le monde et imaginant, au détour d’une conversation macabre, une chasse à l’homme, un meurtre parfait ou l’autopsie de William Blake. On traverse donc l’Angleterre Victorienne, dans une atmosphère la plus so british cliché qui soit - entre Agatha Christie et Conan Doyle - Vehlmann et Bodart élaborent des petites nouvelles criminelles toutes très réussies et menant par le bout du nez un lecteur conquis dès les premières pages. Il faut dire que tout est fait pour mettre à l’aise les plus réticents : une ambiance posée dès les premières pages, un dessin de qualité servi par un travail expressif sur les couleurs, et un art méticuleux du suspense et du mystère. Vehlmann, encore là à ses débuts, montrait déjà un talent indéniable pour trousser des histoires fines et originales, piochant ses idées un peu partout (ici, les croyances vaudou, les montreurs de loups, la lance qui transperça le flanc du Christ…), un art consommé de la chute, et un sens évident des dialogues et de la narration qui commençait à se faire rare dans la bande dessinée grand public.

Pour l’occasion, Dupuis a peaufiné a l’extrême la présentation de ce livre avec sa très belle reliure faussement vieillie, son signet tissu et ses faces intérieures d’époque. Le soin du détail va même jusqu’à imprimer le traditionnel moche code barre sur un sticker aisément détachable, laissant ainsi indemne le dos du livre… Un cahier graphique d’une vingtaine de pages présentant esquisses, recherches de personnages et planches crayonnées complète l’ensemble. Le revers de la médaille, c’est un format plus petit que l’édition originale, étriquant quelque peu le dessin efficace de Bodart. De même, le prix de l’ouvrage est ici plus élevé que les traditionnelles intégrales plutôt bon marché de Dupuis, mais la qualité se paye…. Ne reste plus qu’à s’installer confortablement pour déguster ces fables caustiques où la morale n’a plus sa place : 150 pages de pur bonheur.


P.S. : Il s’agit d’une fausse intégrale pourtant. Pourquoi n’avoir en effet pas intégré toutes les planches ? Il manque en effet à cette compilation les prologues et épilogues des tomes 2 et 3 (mettant en scène l’un des majordomes du club, devenu fou après tant d’horreurs entendues). Les complétistes n’auront pas d’autre choix que de garder précieusement leurs premières éditions…


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 15/11/2010 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Seuls (n° 5)
       de Fabien Vehlmann , Bruno Gazzotti
  • Les Derniers Jours d’un immortel
       de Fabien Vehlmann , Gwen de Bonneval
  • Les Cinq Conteurs de Bagdad
       de Fabien Vehlmann , Frantz Duchazeau
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd