L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 22 août 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Aventure  
 

Spirou fait de la résistance
 Yann   Olivier Schwartz   Le Groom vert-de-gris - Une aventure de Spirou et Fantasio par… (n°5)
Dupuis 2009 /  13.50 € - 88.43 ffr. / 65 pages
ISBN : 978-2-8001-4051-3
FORMAT : 24x31 cm
Imprimer

Il y a un an, Le Journal d’un ingénu se posait — et s’imposait — là. À côté d’une série officielle qui s’enlise peu à peu dans la médiocrité, l’album d’Émile Bravo replaçait Spirou à la place qu’il avait quitté depuis longtemps : celle du héros classique de la bande dessinée, seul rival, dans sa catégorie, de Tintin, et personnage phare d’une saga mythique. L’album impressionnait par son évidence, son scénario ingénieux et son graphisme à la fois rétro et novateur.

Le Groom vert-de-gris est la suite indirecte de l’album d’Émile Bravo. Nous sommes en 1942, à Bruxelles. La ville est occupée par les Allemands et Spirou, toujours employé au Moustic Hotel cire des bottes allemandes et sert les collations aux officiers. Il a troqué son costume rouge pour un uniforme de groom vert-de gris, un parfait collabo… Mais en douce, il profite de sa place privilégiée pour espionner l’ennemi et informer la résistance bruxelloise des projets allemands. De son côté, Fantasio travaille au journal Le Soir, et créé des inventions toutes plus insolites et bancales les unes que les autres. Sans le vouloir, il va devoir héberger des aviateurs alliés qui ont trouvé refuge chez lui.
Persuadés l’un comme l’autre que son ami a fait alliance avec les Allemands, Spirou et Fantasio vont se détourner l’un de l’autre dès le début de cette aventure. Pendant ce temps-là, une mystérieuse machine canarde le ciel et fait s’écraser nuit après nuit les bombardiers allemands en route vers Londres. Tous les protagonistes vont être conduits à enquêter sur la source de ces étranges attaques.

Après le ratage Aux sources du Z, auquel a participé Yann, et la demi-réussite qu’était Le Tombeau des Champignac, on pouvait craindre ce nouvel album scénarisé par l’auteur des Innommables. Yann est un passionné, peut-être un peu trop. Cet album part un peu dans tous les sens, son fil dramatique s’effiloche par endroits avant de se rafistoler avec un gros nœud à d’autres moments. C’est aussi le scénario d’un homme à fond dans son sujet, et qui se laisse aller à sa culture, comme si, pour la première fois, on lui donnait carte blanche et qu’il craignait de ne jamais avoir autant de liberté.
Mais finalement, Le Groom vert de gris reste une trépidante aventure. Le fait que les péripéties s’enchaînent à un rythme enlevé, la galerie des personnages, et quelques autres éléments bienvenus (le Fantasio redevenu véritable Zazou, la vie bruxelloise sous l’occupation, les machines diaboliques…) apportent à ce récit une certaine fraîcheur.
Le mélange des genres est aussi de la partie et donne parfois d’étranges décalages. Ainsi lorsque pour échapper à quelques soldats nazis, Spirou est sauvé in extremis par une jeune juive cloîtrée dans sa chambre. Celle-ci réclame au groom un baiser avant de le laisser s’enfuir. Drôle de passage, aussi terrifiant que ridicule. Plus loin, entre deux potacheries façon La Grande Vadrouille, une vue d’ensemble nous montre crûment la tonte de femmes qui ont couché avec des Allemands. Dans ces brefs moments-là, le livre semble s’éloigner de son côté douce farce. Les nazis d’opérette, ces méchants de serial, retrouvent soudainement toute leur terrifiante réalité et le récit de Yann tire alors vers autre chose de plus grave. L’album est alors à deux doigts de se casser la figure, mais en drôle d’équilibriste le scénariste parvient à reprendre le dessus.

On regrettera toutefois un cruel manque d’humour et de gags. Le livre tente bien quelques passages fantaisistes et des jeux de mots rigolos, mais la plupart du temps cela tombe à plat. Yann n’est pas Goscinny, et au bout d’un moment ses citations et ses clins d’œil qui pullulent fatiguent franchement d’autant qu’ils n’apportent rien au discours. On retiendra juste que lorsque Franquin est statufié, Munuera n’a droit qu’à une impasse…
On notera aussi au passage les longues références à Tintin, comme dans l’album de Bravo. En ce temps-là, le personnage de Hergé est déjà une star, avec ses admirateurs et ses détracteurs, alors que Spirou n’est toujours, pour reprendre les termes entendus ici, qu’« un laquais », un petit groom qui peine à devenir un véritable héros. Belle mise en images et en situation de l’histoire de la bande dessinée belge, avec deux de ses figures emblématiques, et les complexes incurables de l’un vis-à-vis de l’autre.

Graphiquement c’est une belle surprise. Lorgnant du côté de Chaland, Schwatrz dessine avec panache et croque goulûment chaque vignette. L’homme aime le dessin et n’a pas peur d’aller au charbon, soignant ses planches et peaufinant les petits détails. L’album est ample, coloré, dynamique et l’on en vient même à s’habituer à ces bras constamment trop longs et ces postures parfois alambiquées.

Voilà un album un peu en bazar donc, un peu bancal, mais qui dégage un incontestable charme et se lit avec appétit. L’ambition du projet et le sérieux apporté à le concevoir concourent à en faire une aventure de qualité, un distrayant moment de lecture.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 18/05/2009 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Journal d’un ingénu
       de Emile Bravo
  • Le Tombeau des Champignac
       de Yann , Fabrice Tarrin
  • Spirou et Fantasio (n° 50)
       de Jose-Luis Munuera , Jean-David Morvan , Yann
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd