L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 12 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Aventure  
 

Le Scorpion de mal en pis
Stephen Desberg   Enrico Marini   Le Scorpion (tome 5) - La vallée sacrée
Dargaud 2004 /  9.45 € - 61.9 ffr. / 48 pages
ISBN : 2871296774
FORMAT : 23 x 30 cm
Imprimer

A l’heure où nombre de héros de bandes dessinées (ou de mauvais thrillers américains) partent à la recherche de reliques diverses et autres frères cachés ou neveux oubliés du Christ, le Scorpion fait figure de précurseur : voilà en effet cinq albums que ce bretteur fougueux et voluptueux est en quête de la croix du supplice de Saint Pierre et du secret qu’elle protège. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa vie agitée, dangereuse et passablement bousculée fait toujours le bonheur de ses lecteurs, entraînés de Rome et de ses catacombes jusque dans l’Orient lointain via la Sublime Porte. Avec le Scorpion, on respire un air plus fort, plus enivrant, celui de la grande aventure et des vieux films de Douglas Fairbanks. En garde !

Le dernier volume avait laissé le Scorpion et ses acolytes (Mejaï, la belle gitane empoisonneuse, et Hussard, l’ami fidèle au coup de poing facile) dans une situation inconfortable, suspect d’un assassinat (commis par Ansea Latal, amour de passage !) et prisonnier du Sultan à Istanbul. Il s’agit donc de s’échapper et de poursuivre une quête qui le mène en Cappadoce, sur les traces des Templiers, vers une mystérieuse vallée sacrée. Bien évidemment, l’affaire ne saurait être simple dans l’orient compliqué : entre les bandits de grands chemins, les convoitises diverses des autorités locales, Ansea Latal et le Vatican (du moins le cardinal Trebaldi, devenu pape, et son âme damnée, Rochnan), on peut dire que le Scorpion aura souvent l’occasion de tirer l’épée. Heureusement, le personnage n’est pas dénué de charme (conclura-t-il avec Mejaï… ?), et croise sur sa route quelques alliés discrets, sages soufis et ermites chrétiens, qui introduisent un peu de spiritualité dans un monde décidément brutal.

Les amateurs de capes et d’épées, de complots universels et de grandes chevauchées connaissent désormais bien le Scorpion. On est là dans la grande tradition du roman feuilleton, où trahisons, combats et rebondissements divers alternent à un rythme que ne renierait ni Alexandre Dumas, ni Gustave le Rouge. Et une fois encore, ce nouvel album confirme le talent et l’inventivité des auteurs. Le scénariste, Desberg, fait montre de sa capacité à passer de l’humour le plus absurde (La Vache) à l’action la plus échevelée. On commence toutefois à lui connaître quelques passions : ainsi, il continue d’explorer la face cachée de l’Histoire et l’on croise dans cet album les templiers – protecteurs d’un trésor mystérieux et très convoité – ainsi qu’un personnage dont l’ésotérisme contemporain a conservé le souvenir, Gottfried von Eschenbach (grand initié aux origines des Rose-Croix, auteur d’un Parsifal hermétique). Quant au graphisme de Marini (Gipsy, Rapaces), il est toujours aussi efficace et trouve dans l’orient compliqué et chamarré un décor de choix : sous son pinceau, la Cappadoce prend l’allure d’un désert coloré, rythmé par les danses des derviches tourneurs. Du reste, c’est dans l’action que Marini excelle : les cavalcades ont des airs de cinémascope du fait de cadrages et d’une mise en scène très cinématographiques… Bref, il faut, comme dans les albums précédents, se laisser porter par l’histoire et le souffle de l’aventure. Que du bonheur !


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 29/11/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Scorpion (tome 4)
       de Enrico Marini , Stephen Desberg
  • Rapaces (tome 4)
       de Jean Dufaux , Enrico Marini
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd