L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 10 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Aventure  
 

Le diable l’emporte
Cédric Rassat   Guillaume Martinez   William Panama (tome 3) - Tempête sur Key West
Glénat - La Loge noire 2005 /  12 € - 78.6 ffr. / 48 pages
ISBN : 2723447421
FORMAT : 24 x 32 cm
Imprimer

Voilà déjà deux albums que William Panama, détective privé américain de seconde zone à la solde du mystérieux Hermann Grimmler, déambule à travers les États-Unis, à la recherche d’un mystérieux ouvrage occulte aux pouvoirs démoniaques, précédant d’étranges agents du FBI et un fou assassin du nom de Rinkel. Mortelle randonnée ? La balade se poursuit dans ce nouvel album, qui achève l’enquête. Le voilà donc à Key West, célèbre station balnéaire où, au hasard des rues, on croise un temple sataniste désaffecté à l’iconographie gothique. Tel est le cadre idéal pour un final apocalyptique réunissant tous les protagonistes. Le jugement dernier peut commencer !

Graphisme médiocre, scénario alambiqué voire quasi hermétique, voilà un album décevant : si l’idée initiale était intéressante (le thème, classique, du livre maudit et des forces qui s’affrontent pour le contrôler), si le héros n’est pas désagréable, ce nouvel opus, à force de mystères toujours aussi mystérieux, de secrets encore plus secrets et de révélations peu révélatrices, ne remplit pas sa mission. Le dessin déjà n’est pas à la hauteur, et confine presque à l’amateurisme : Guillaume Martinez connaît ses classiques (cinématographiques et BD) mais il a du mal à se sortir d’une mise en scène poussive et d’un graphisme sans originalité. Quant au scénario de Cédric Rassat, on pourrait dire qu’il fait durer le plaisir : si la dialogues sont parfois assez piquants, l’intrigue s’éternise. Les révélations se font par le biais du rêve : le procédé est sympathique mais un peu téléphoné. Bref, il est temps pour Panama de retourner à ses pénates. A ne pas suivre !


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 21/05/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • William Panama (tome 2)
       de Cédric Rassat , Guillaume Martinez
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd