L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 18 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Aventure  
 

Un Sacré Numéro…
William Vance   Jean Van Hamme   XIII (tome 14) - Secret défense
Dargaud 2000 /  9.01 € - 59.02 ffr. / 48 pages
ISBN : 2871292973
FORMAT : 22 X 31
Imprimer

Ce nouvel album de XIII était très attendu, au moins pour trois raisons. D’abord, parce qu’un album de XIII est toujours très attendu. Ensuite parce que le dernier nous avait un peu laissé sur notre faim : The XIII Mystery-l’Enquête, volumineux opus, avait le mérite de faire le point, nécessaire, sur l’une des sagas les plus compliquées de l’histoire de la BD, mais n’apportait pas grand-chose de neuf à se mettre sous la dent. Ce qui veut dire que le passionné de la série patientait depuis 1997, date de sortie du tome 12, le Jugement, et que trois ans, c’est long. Et c’est la troisième raison.

On a beaucoup spéculé sur la fin de la série, qui aurait pu se produire, pourquoi pas, après Rouge Total, ou après Treize contre un, ou après le tome 13 -pour le clin d’oeil- et puis, on s’est vite rendu compte que le filon était trop bon pour y mettre un terme si rapide. La maison Dargaud a bien compris le bénéfice qu’elle pouvait tirer de la série et a lancé en fanfare le quatorzième tome de XIII, avec notamment un merchandising très efficace (casquette, montre, chemise, blouson, zippo) et des partenariats avec Liberty Surf et la Française des Jeux. Pour la bonne cause, celle de la consommation, le pauvre numéro XIII, le plus célèbre amnésique de la bande dessinée, semble donc condamné à voguer encore longtemps d’identité en identité Rappelons celles dont ses pères l’ont affublé depuis le Jour du Soleil noir : Steve Rowland, Ross Taner, Jason Fly, Jason MacLane, Kelly Brian, etc. Tout cela devient difficile à suivre, si difficile que chaque début d’album, traçant le résumé des précédents, est pour le scénariste un exercice de synthèse de plus en plus difficile s’il ne veut pas dépasser les deux pages réglementaires.

Jean Van Hamme, il est vrai, a de la bouteille. Entre Thorgal, Largo Winch et XIII, plus toutes les autres (cf. son impressionnante bibliographie qui occupe plus de deux pages), il est devenu maître incontesté dans l’art du scénario. Si ces séries s’essoufflent un peu, elles constituent tout de même une source de plaisir pour le lecteur fidèle, car à chaque nouveau tome, il espère, un peu inconsciemment, que la qualité du début sera, de nouveau, au rendez-vous. Il se souvient notamment des quatre premiers XIII, chefs d’oeuvre parmi les chefs d’oeuvre. Avec Secret défense, il ne sera qu’à moitié déçu. Il sera donc un peu ravi. Car tous les éléments sont là pour certifier l’album comme un authentique XIII : les rebondissements multiples (XIII n’est pas le fils de Sean Mullway, il n’est donc pas Kelly Brian), les bombes sexuelles à tous les coins de page (d’autant plus sexy qu’elles en veulent au héros irrésistible), le retour de personnages qu’on croyait morts et enterrés (non, pas la Mangouste tout de même, ce serait exagéré), les scènes d’action (toujours aussi bien menées quoique dénuées de surprise, puisque XIII est invincible), les traîtres, la thématique du complot et... le suspense du désormais traditionnel "Vous le saurez dans le prochain épisode".

Mais où s’arrêtera-t-il ? Jean Van Hamme aime à dire qu’il a en tête plusieurs albums d’avance. Mais il ajoute aussitôt : "Les choses ne se déroulent jamais comme je croyais l’avoir établi". On aimerait savoir si lui-même connaît vraiment la véritable identité de son héros et, partant, la fin de sa série, ou si, comme nous, il nage en plein brouillard et navigue à vue. Rassurons-nous, Van Hamme a pour principe de ne "jamais commencer à écrire une histoire sans en connaître la fin".

Alors ne boudons pas notre plaisir avec cet album au graphisme encore impeccable, et subissons avec enthousiasme les rebondissements et les invraisemblances des aventures de XIII, en ayant confiance en la main talentueuse qui sait où elle amène son lecteur. Mais quand arriverons nous, avec lui, à bon port ? XIII, après tout, a bien le droit de se reposer. Où ? Peut-être au Costa Verde, où le prochain volume devrait le voir arriver. Gageons, pourtant, qu’il n’y part pas en vacances : avec aux trousses des criminels organisés et des officiels du gouvernement, il va y avoir encore du sport !


Thomas Bronnec
( Mis en ligne le 08/12/2000 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd