L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 22 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Aventure  
 

La ligue des gouvernantes extraordinaires
Jean-Christophe Derrien   Xavier Fourquemin   Miss Endicott (tome 2)
Le Lombard - Signé 2007 /  15 € - 98.25 ffr. / 84 pages
ISBN : 9782803623280
FORMAT : 24x31,5 cm

Couleurs: Scarlett Smulkowski
Imprimer

Un petit mois seulement aura été nécessaire pour découvrir la suite et la fin des aventures de Miss Endicott : la nouvelle politique éditoriale de la collection « Signé » cherchant à éviter les habituels délais interminables entre la parution de deux épisodes d’une même série. Dès lors, nous voilà toujours dans le bain du précédent opus qui nous avait plongé dans une jolie ambiance d’une Angleterre Victorienne pleine de fantaisie et de mystères.

La fin du premier tome était ponctuée de points d’exclamation-suspension intrigants : la mère de Prudence Endicott, Marguerite, que l’on croyait morte depuis la toute première planche de l’aventure, refaisait miraculeusement surface au moment où les événements s’accéléraient pour tout le monde. Kevin, le petit garçon dont Prudence avait la garde, a disparu, et les habitants gnomesques du monde souterrain étaient fins prêts à mettre en branle une machine de mort censée apportée la révolution dans leur communauté.

Ce second épisode est plus ouvertement mouvementé ; après une mise en place nécessaire des différents éléments, tout se bouscule ici et entre deux scènes d’action explosives, ce sont des révélations choc qui mènent l’intrigue. On en apprendra ainsi un peu plus sur la Cité des Oubliés, incroyable domaine qui s’étend sur des kilomètres sous les villes, et dont la communauté de gnomes, de parias et d’exclus est dirigée par l’inquiétant Maître au visage masqué. Pour reprendre sa place de gouvernante en chef, Marguerite va devoir sortir l’artillerie lourde et alors que sa fille préfère utiliser les aiguilles à tricoter, Endicott mère se révèle être une étonnante experte en gros flingues et autres fusils d’assaut.

L’aventure se poursuit ainsi à un rythme effréné, combinant avec entrain action pure, fantastique aux limites du Steampunk et humour bon enfant. L’esprit du feuilleton épique se combinant avec celui de Jules Vernes ou Stevenson. Au final, plus de 150 planches de bonne bande dessinée qui, sans révolutionner le genre, imposent un bel univers et deux auteurs appliqués et inspirés.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 16/10/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Miss Endicott (tome 2)
       de Jean-Christophe Derrien , Xavier Fourquemin
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd