L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 13 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Les grands classiques  
 

Bienvenue à Donaldville
Carl Barks   La Dynastie Donald Duck, Intégrale Carl Barks (tome 1) - 1950-1951, Sur les traces de la licorne et autres histoires
Glénat - Intégrale 2010 /  29 € - 189.95 ffr. / 384 pages
ISBN : 978-2-7234-8018-5
FORMAT : 17,5x24,8 cm
Imprimer

Après quelques apéritifs de second ordre, le retour de la maison Disney en librairie donne lieu à son premier album indispensable, le début d’une intégrale au format ramassé des canards de Carl Barks. Donald, Riri, Fifi, Loulou et Picsou au meilleur de leur forme.
De tous les grands auteurs de bande dessinée du vingtième siècle, Barks a sans doute eu en France un des destins les plus particuliers. Alors que ses récits sont encore lus en permanence par des milliers d’enfants, que les auteurs et les critiques spécialisés le reconnaissent comme un des fondateurs de la bande dessinée contemporaine, le grand public ignore jusqu’à son nom. Un paradoxe dans un pays comme le nôtre à la forte tradition bédéphile, mais qui s’est beaucoup moins penché sur les bandes dessinées Disney que l’Allemagne, l’Italie ou le Danemark.

Les personnages de Barks, en revanche, sont restés célèbres : l’oncle Picsou, Gontran Bonheur, Miss Tick, les Rapetou, Géo Trouvetou sont tous entrés dans l’imaginaire et le langage communs. Mais pendant des décennies, toutes leurs aventures n’ont eu pour toute signature que le label Walt Disney. Seuls quelques critiques attentifs reconnaissaient derrière certaines des histoires la patte du « bon dessinateur ». Même depuis que son nom est connu, dans les années 1970, la rareté des albums reprenant son travail a empêché sa reconnaissance ; malgré quelques éditions sporadiques chez Zenda, Hachette ou Dargaud, Disney France pratiquait surtout une politique unijambiste de magazines périssables. L’absence des bandes dessinées Disney en librairie depuis vingt ans laissait un vide mal comblé par les hors-série de Picsou Magazine.

Cette intégrale était donc très attendue : est-ce enfin l’heure de gloire du grand dessinateur, dix ans après sa mort ? Voilà quelques années qu’on nous parle beaucoup de Don Rosa, son fils spirituel, faute de mieux sur le marché ; il est temps de revenir à son maître et à l’essence de la famille Duck.
Car après Barks, rares sont ceux qui ont réussi à donner la même vigueur aux aventures de Donald, sans faire du pastiche fade ou de l’artificiel (Don Rosa, Van Horn, et c’est à peu près tout). Les récits de cette intégrale ont beau avoir été réalisés en 1950, ils n’ont pas vieilli d’un poil. Les couleurs harmonisées dans un esprit plus moderne et une actualisation des dates (ou comment prendre quelques libertés de traduction...) y sont pour quelque chose, mais elles étaient superflues : Barks pose les bases d’un univers atemporel, mélange curieux et actuel de fantaisie et de société de consommation.
Les décors sont fondés sur un grand sens du réalisme, mais sans perdre de vue l’efficacité du cliché : nous visitons ici des déserts de l’Afrique ou du Moyen-orient, des jungles des tropiques, des territoires indiens en Amérique du Nord ou la Riviera française. Les lieux sont bien toujours reliés à des imaginaires que le cinéma et la littérature ont popularisés ; mais Barks s’efforce pendant quelques années d’accentuer le réalisme de ses histoires, allant jusqu’à mêler des humains aux aventures des canards. On est frappé par la crédibilité de cet universalisme.

On se régale donc en suivant les hésitations du dessinateur, tirant Picsou dans un sens ou dans un autre, ou introduisant des thèmes qu’il développera plus tard, les cambrioleurs, les Castors Juniors ou le porte-bonheur. De précieuses introductions replacent les aventures dans la continuité des publications Disney de l’époque.
Les années suivantes devraient voir l’explosion du personnage de Picsou, et de la mise en cohérence d’un univers encore mouvant. De belles relectures en perspective.


Clément Lemoine
( Mis en ligne le 03/01/2011 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Dynastie Donald Duck, Intégrale Carl Barks (tome 2)
       de Carl Barks
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd