L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 10 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Les grands classiques  
 

Un champion de la bonne humeur
 Will    Collectif   Will dans Spirou - 1963-1997
Dupuis 2012 /  24 € - 157.2 ffr. / 136 pages
ISBN : 978-2-8001-5031-4
FORMAT : 22x30 cm
Imprimer

On a tendance à assimiler Will à Tif et Tondu, les deux grands personnages auxquels il a consacré l'essentiel de sa carrière. C'est oublier un peu vite Isabelle et les grands récits en couleurs directes de la fin de sa vie. Mais c'est aussi laisser de côté de nombreux récits complets, prévus pour remplir les pages de Spirou et pour ensuite tomber dans l'oubli. Avec intelligence, les éditions Dupuis rééditent aujourd'hui ces histoires, toutes méconnues et pour la plupart jamais reprises depuis leur première publication.

Will n'a pas besoin d'être redécouvert. Et pourtant, à passer ainsi en revue toute sa carrière, on redonne tout son talent à un des grands dessinateurs de bande dessinée de l'école de Marcinelle. Les images sont justes et précises, l'humour est constant sans être appuyé. Surtout, Will n'affadit pas sa technique avec l'âge. Au contraire, il profite des progrès de l'impression pour passer à la couleur directe dans les années 1990. Ces planches, scannées ici d'après les originaux, sont des petits délices qui conjuguent le classicisme franco-belge avec une émotion picturale. Une douceur qui convient peut-être encore mieux à ces courtes bandes dessinées pour enfants qu'aux grands albums qu'il publiait à l'époque dans la collection Aire Libre.

Ce recueil est aussi l'occasion de revisiter l'histoire du journal Spirou. Ainsi, plusieurs couvertures et de nombreux contes de Noël de 1957 à 1997 rendent hommage à la grande tradition chrétienne de Dupuis. Mais Will (et Rosy qui en signe les deux premiers scénarios) jouent du thème avec une fantaisie amusée. Dans Le rêve de Noël de Petit Jean, le jeune héros imagine la descente d'un ange venu faire du bien sur la Terre, jusqu'à ce que son rêve se réalise. Le traitement naïf est sauvé par la mise en abyme finale, et par la mélancolie du quotidien bien gris de Petit Jean. Quelques années plus tard, dans La veillée du bon roi Gondolphe, une cour médiéval s'interroge sur l'emploi d'une voiture-jouet qui leur a été offerte par des père Noël spatio-temporels en soucoupe volante. La morale est toujours positive, les valeurs chrétiennes sont rappelées discrètement, mais les récits ne restent pas enfermés dans un credo biblique édifiant.
La même originalité réapparaît dans la gestion des contraintes techniques. Spirou dépendant des coûts d'impression, plusieurs histoires sont reproduites dans leur alternance originelle de bichromie et de quadrichromie. Rosy (là encore) en joue dans le scénario de La trompette du soleil, en plaçant les scènes de pluie sur les pages en noir et blanc, et les scènes de soleil sur les pages en couleur.
On s'amusera aussi à deviner le découpage initial des deux aventures de Farfelu Castor, visiblement prévues pour un autre format (des mini-récits?) et remontées avant la publication.
Enfin, les pastiches et parodies de l'Oncle Paul permettent de retrouver cette icône du journal et ses deux neveux dans leurs leçons d'histoire. L'Oncle Jules, sur des scénarios de Desberg, est déjà un clin d'œil au patriarche ; mais il préfère la science-fiction et ses conclusions sont parfois absurdes ou cyniques, loin de son modèle. Mais un texte de Yann et Conrad, agitateurs officiels du journal en 1982, met en scène l'Oncle Paul lui-même. À la différence près que son didactisme habituel est tourné en dérision : les neveux, hier sages, sont aujourd'hui des garnements, et les leçons d'histoire tournent aux fantasmes de turpitudes où Will peut dessiner ses premiers mamelons dans Spirou.
Les dernières histoires n'ont pas eu le temps de vieillir, notamment Élodie pour la vie, sur un scénario des « Potaches », un joli morceau de tendresse poétique.

De ce mélange d'ironie et de douceur, de recherches de modernisme et de traditions, on sort un peu plus riche qu'on y est entré.


Clément Lemoine
( Mis en ligne le 19/11/2012 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Trilogie avec dames
       de Stephen Desberg , Will
  • L'Arbre des deux printemps
       de Rudi Miel , Will
  • Tif et Tondu - L'intégrale (tome 4)
       de Will , Maurice Tillieux
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd