L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 11 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Revues, essais & documents  
 

Nouvelle nouvelle vague
 collectif   Black (n°1)
Vertige Graphic Coconino Press 2004 /  15 € - 98.25 ffr. / 240 pages
ISBN : 2-84999-000-0
FORMAT : 17 x 24 cm

Semestriel - Hiver 2004
Imprimer

Profitant de l’état de bonne santé générale du marché de la bande dessinée, les revues et magazines traitant du neuvième art (re)commencent à occuper une place importante à côté des traditionnels albums. Premier numéro en France, Black est pourtant une fausse nouveauté. Cette revue épaisse et luxueuse existe depuis trois ans en Italie, où elle est régulièrement éditée par Coconino Press.

Sous-titrée "le retour des avant-gardes soft", Black s’inscrit dans une ligne éditoriale proche de celle de L’Association et de sa revue Lapin. En plus noir et moins ludique. Les auteurs retenus ici sont portés par une même volonté de faire une bande dessinée différente, audacieuse, parfois obscure et exigeante, mais toujours pertinente et prenant des chemins de traverse encore peu fréquentés. Pour ce premier opus, la distribution est prestigieuse : à côté de figures reconnues comme David B., Baru, Yoshihiro Tatsumi ou encore François Ayroles, on y trouve quelques découvertes réellement séduisantes, tel Suehiro Maruo qui plonge son lecteur dans un récit cauchemardesque au charme sulfureux. Et puis encore Sergio Ponchione (drôle d’histoire mélangeant pataphysique, Murnau et le Journal de Mickey…), Javier Olivares, Mara Cerri ou Gipi qui, chacun à leur manière, mettent forme un graphisme personnel au service d’un récit parfois décousu et étrange, mais toujours poétique et marquant.

Envolées les planches autobiographiques et autres pages arrachées à quelque journal intime, la bande dessinée internationale représentée ici (avec une place importante occupée par l’Italie) est avant tout onirique et expressionniste. Il y est question de petites fables fantastiques, de visions graphiques délirantes, d’ambiances nocturnes désincarnées, de quotidien dérangé. On y parle de momie échappée du Louvre qui se retrouve chez Barnum, d’un Homoblicus, "maître de tout ce qui est oblique",ou d’un cadavre sans tête qui bouge encore et vient chercher ce qui lui manque. À l’exception de Tatsumi et de Baru (qui signe la plus longue histoire de tout le recueil), le ton général de la revue est placé sous le signe d’une certaine fantaisie morbide, drôle, déprimante ou dérangeante selon les cas, mais toujours inventive et singulière.

Forcément inégale (on restera sceptique devant un article traitant du cinéma de Sergio Leone au milieu de toutes ces pages qui lorgnent plus franchement du côté de chez Fritz Lang), la qualité de ce collectif reste tout de même excellente et permettra une fois de plus de se rendre compte à quel point le champ d’action de la bande dessinée est vaste, et non entièrement exploré. À ce titre, il faut courir lire la passionnante conversation avec David Mazzucchelli au sujet de la création artistique et du grand écart réalisable entre une production mainstream et une œuvre plus personnelle.

"Nous avons besoin de nouvelles références, y compris monstrueuses ou cubistes (…)", écrit Igort (5 est le Numéro Parfait, Fats Waller) dans sa préface. Cette revue pleine à craquer d’histoires courtes, de nouvelles graphiques et d’images fortes semble pouvoir satisfaire ces envies, et saura sans nul doute séduire l’amateur en quête d’une bande dessinée nouvelle et étonnante.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 12/03/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd