L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 17 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Revues, essais & documents  
 

L’animation figée
Philippe Capart   Erwin Dejasse   Morris, Franquin, Peyo et le Dessin Animé - Avec 1 DVD
Editions de l'An 2 2005 /  32 € - 209.6 ffr. / 135 pages
ISBN : 2-84856-035-5
FORMAT : 30,5cm x 23,0cm
Imprimer

Les dessinateurs de bande dessinée ayant flirté de façon plus ou moins prolongée avec le dessin animé sont nombreux. On connaît les adaptations des albums de Hergé, et de Goscinny et Uderzo. Mœbius ou Nicolas de Crécy ont aussi, à divers moments de leur carrière, goûté aux joies de l’animation, et aujourd’hui encore Zep ou Sfar voient leurs œuvres transposées sur petit écran. Alors pourquoi les auteurs de ce très beau livre ont-ils choisi de traiter en priorité le cas du trio Morris, Franquin et Peyo ? Tout simplement parce que ces génies de la bande dessinée, à l’aube de leur carrière, ont tous trois travaillé dans le studio de la CBA (Compagnie Belge d’Actualités) sur la création de dessins animés. Créée en 1937 par Paul Nagant, la petite structure existera pendant huit années avant de disparaître. C’est seulement alors que les trois jeunes hommes changent de voie et commencent à faire leurs premières armes pour la bande dessinée. En rentrant au journal Spirou, ils parviendront cette fois rapidement au sommet de leur art, créant en quelques coups de crayons géniaux des figures universelles de l’histoire du neuvième art. Franquin reprend les aventures du groom aventurier et de Fantasio, Morris crée le lonesome cowboy, et Peyo chantera la ballade de Johan et de Pirlouit avant de se laisser happer par une petite communauté de lutins bleus…

Pour cette étude, le postulat des auteurs, Philippe Capart et Erwin Dejasse, est de montrer comment une grande part du travail respectif de Morris, Franquin et Peyo (mais aussi celui d’Eddy Paape) pour la bande dessinée a été marqué par cette courte expérience du film d’animation. Les auteurs consacrent ainsi une large partie de leur ouvrage à l’étude des caractéristiques stylistiques singulières de chaque auteur, chacune appréhendée comme un écho plus ou moins lointain des techniques d’animation. Sont ainsi passées à l’analyse les notions de dynamisme, de découpage en cases, de décors ou de son… Quelques intuitions sont épatantes : la multiplication de personnages identiques (les Schtroumpfs, les Dalton…) est ainsi vue comme le souvenir du personnage animé dont le mouvement se décompose désormais dans une même vignette. Les exemples pour illustrer ces questions sont toujours finement choisis et ont de plus le grand mérite d’apporter un éclairage différent sur des planches que l’on pensait connaître par cœur.

Pour étudier tous les rapports des trois dessinateurs avec le monde de l’animation, une dernière partie revient sur les différentes expériences rencontrées au fil de leur carrière par ces artistes de la bande. Tous les détails de ces aventures des personnages de papier devenus de celluloïd sont ici rappelés : les adaptations télévisées par des studios américains, les longs-métrages de cinéma, mais aussi les projets avortés et les déconvenues artistiques...

On ignore le plus souvent que les trois auteurs belges ont démarré leur carrière de dessinateurs dans un studio de production minuscule à essayer de rendre crédible un mouvement, à peaufiner une action. À la fois érudit et passionnant, récit historique précis et étude esthétique stimulante, cet ouvrage éclaire de façon inédite tout un pan de la bande dessinée franco-belge. Il est de plus doté d’une iconographie aussi riche qu’inédite et chaque page présente quelques belles découvertes : recherches de Peyo corrigées par Franquin, croquis d’études, devoirs d’école, coupures de presse, photographies d’époque…

Enfin, le lecteur se plongera avec plaisir dans le DVD d’une quarantaine de minutes qui accompagne l’ouvrage. Le media regroupe la quasi-totalité des films de la CBA, dont les charmants La Petite Brosse à Rimmel’s et Il était…un petit navire, ainsi que quelques bonus comme ce film préparatoire en prises de vues réelles qui guidera les animateurs dans leur travail sur Le Chat d’la Mèr’ Michel.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 11/01/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Lucky Luke, Le Prophète
       de Morris , Patrick Nordmann
  • Lucky Luke, tome 40
       de Morris , De Groot
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd