L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 18 août 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Revues, essais & documents  
 

Nouvelles vaguelettes
 Collectif   L'Éprouvette - N°2
L'Association 2006 /  20 € - 131 ffr. / 118 pages
ISBN : 2-84414-213-3
FORMAT : 15 x 21,7 cm
Imprimer

Dans le petit milieu de la bande dessinée comme ailleurs, le discours quotidien se nourrit de débats, de rumeurs, de fâcheries et de questions existentielles. Ces derniers temps, c’est Jean-Christophe Menu, le président de la renommée maison d’édition L’Association, qui remplit à merveille le rôle de trublion et mène le bal des discussions.
Nous sommes donc au milieu d’un été plutôt inerte lorsque sort le deuxième numéro de L’Éprouvette, revue en théorie et en pratique de ce qu’est, et pourrait être, la bande dessinée.
Les participants sont nombreux, mais devant le comité de rédaction c’est Menu qui tient le micro, au nom d’une tendance assez visible parmi les penseurs bédéphiles aujourd’hui : celle qui consiste à dire que la bande dessinée n’est pas une, ni multiple, mais double. D’un côté, la bande dessinée à haute valeur culturelle, indépendante des valeurs marchandes, et représentée par les petits éditeurs alternatifs (L’Association en tête). De l’autre des logiques froidement commerciales, qui volent les auteurs et les concepts pour les transformer en stratégies industrielles.

La caricature d’un tel discours fait parfois sourire. Mais le combat de Menu offre l’avantage de tirer dans le bon sens, vers la diversité des œuvres, vers leur jugement sur le long terme et vers une mise en avant des petites structures, au budget communication inexistant. Sur le plan de la critique, cela consiste en un rapprochement de l’analyse et des pratiques créatrices, les dessinateurs étant invités à venir parler de leur choix, de leurs influences, de leurs expériences d’auteurs. L’Éprouvette condense ainsi tous les débats du moment, dédicaces, festivals, publication en presse, critiques spécialisées, de manière à donner un panorama – très orienté – d’un moyen de communication en mouvement avec l’industrie qui lui est liée. L’actualité est à l’origine d’une bonne partie des articles et des dessins ; le deuxième numéro de la revue s’interroge par exemple sur l’incontournable festival d’Angoulême, sur la fin du magazine Capsule Cosmique, mais aussi sur les frontières entre la bande dessinée et les arts dits nobles.

Parfois Menu agace, lorsqu’au détour d’une page il fait semblant d’oublier que le monde n’est pas si élémentaire. Mais on ne peut s’empêcher d’apprécier les choix éditoriaux, qui nous permettent de découvrir, entre autres : un texte simple et juste d’Edmond Baudouin sur ses conceptions artistiques, un long commentaire fort pertinent de Pacôme Thiellement sur l’œuvre géniale de Gébé, ou une interview de Barthélemy Schwartz, penseur oublié de la bande dessinée dans les années 1980. Sans oublier des petits bijoux signés Tanitoc, Florent Ruppert & Jérôme Mulot ou Charlotte Salomon. Les détracteurs de la revue aussi ont la parole, preuve d’une volonté d’animer le débat, quitte à le faire dans un seul organe : quelques planches ironiques de Big Ben (responsable d’une publication similaire) ou une série de mails de l’Association des Critiques de Bande Dessinée (plutôt hostiles). Car Menu n’hésite pas à publier des correspondances privées, avec une absence de scrupules apparents qui étonne, tout en procurant le petit frisson spécifique au voyeur.

À tout amateur de bande dessinée, ce deuxième numéro de L’Éprouvette fournira comme le premier une somme d’idées passionnantes, de provocations choc et de débats enfouis. Une publication qui ne laisse certainement pas indifférent.


Clément Lemoine
( Mis en ligne le 19/08/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd