L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 27 février 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Revues, essais & documents  
 

Objectif thunes
Hugues Dayez   Tintin et les Héritiers
Félin (du) 2000 /  19.69 € - 128.97 ffr. / 185 pages
ISBN : 2-86645-360-3
FORMAT : 16 X 24
Imprimer

Tintin reprend du service. De rocambolesques aventures appellent le flair perspicace du sympathique reporter belge. Amour, suspense, trahison, et surtout de l'argent à foison entachent la fine silhouette du héros à la houppe…

Peu avant son décès, en mars 1983, Hergé désigne sa femme Fanny légataire universelle, mais ne donne aucune indication précise sur l'administration d'un patrimoine important. Bouleversée par ce décès, la jeune femme autorise Alain Baran, un ancien danseur de chez Béjart, à prendre la direction des studios. L'arrivée de ce sémillant directeur soulève la désapprobation de collaborateurs soupçonneux. La mainmise de Baran sur tout l'empire Hergé lui vaut une réputation d'opportuniste et d'intrigant machiavélique. Introduit par Baran dans l'équipe des "Tintin boys", un séduisant anglais, Nick Rodwell, profite de la gestion contestable de son directeur pour l'évincer progressivement. Au cours d'un voyage en Inde, Fanny tombe amoureuse de Nick, qu'elle épouse en 1994. Informée des dépenses somptueuses de Baran, la veuve d'Hergé contraint ce dernier à quitter brusquement toutes ses fonctions. Le règne d'Alain Baran s'achève après douze années d'hégémonie, celui de Nick Rodwell commence par une priorité absolue : contrôler rigoureusement les droits dérivés de Tintin.

Le Britannique entend limiter le nombre de franchises afin d'éviter une production anarchique d'objets de piètre qualité. Aux yeux des tintinophiles, cette politique d'exclusivité menace la promotion de l'oeuvre d'Hergé. Des abus de pouvoir intolérables mettent en péril la postérité de l'infatigable globe-trotter. Hugues Dayez décortique avec passion dans Tintin et les Héritiers les ressorts d'une véritable intrigue policière. Le journaliste de la RTBF expose précisément le lourd héritage de la succession Hergé. Au pays de Tintin, la destinée de Milou et ses amis soulève beaucoup d'inquiétudes. Ces héros de papier attirent en effet les convoitises de toutes sortes d'admirateurs. Sous couvert de protéger une oeuvre exceptionnelle, les défenseurs d'Hergé multiplient les actions hasardeuses. L'ouverture à Bruxelles d'un musée de la Bande dessinée se voit régulièrement reportée à des dates indéterminées. Des projets de publication engloutissent des sommes d'argent astronomiques pour aboutir finalement à un succès public modéré.

Fort heureusement, ces désolantes péripéties ne troublent pas encore la renommée de Tintin. La réédition de Tintin au pays des Soviets manifeste ainsi avec succès le formidable engouement des populations francophones pour l'intrépide détective. Relancer la popularité d'un personnage de 70 ans s'annonce cependant difficile sans la parution d'un nouvel album. Jusqu'à présent, Fanny et son mari ont refusé d'envisager sérieusement cette solution. Le couple a volontiers accueilli par contre les propositions cinématographiques. Spielberg et Claude Berry ne tarissent pas d'éloges sur Tintin, mais aucun des deux réalisateurs n'ose pour l'instant se lancer dans un projet d'envergure. Emu du triste sort réservé à son compagnon d'enfance, Hugues Dayez entreprend ici un minutieux travail de recherches étayé d'interviews des principaux intéressés. Au terme d'une minutieuse démonstration, le journaliste parvient à rendre accessibles des questions financières complexes. Son refus de prendre parti pour l'un ou l'autre protagoniste laisse le lecteur seul juge de ces imbroglios économiques. En début de chapitre, des citations extraites des albums d'Hergé apportent un soupçon d'humour à une situation vraiment désolante. L'un des faramineux jurons du capitaine Haddock relève mieux que n'importe quelle formule la pénible impression laissée par de piteux héritiers : tchouck-tchouck-nougat !


Christine Gallardo
( Mis en ligne le 09/06/2000 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd