L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 21 août 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Adaptation  
 

Tardi au goutte-à-goutte
Jacques Tardi   Pierre Siniac   L'Etrangleur (n°3)
Casterman 2006 /  1.80 € - 11.79 ffr. / 16 pages
ISBN : 2203399155
FORMAT : 29,7 x 42 cm
Imprimer

Après Léo Malet (Nestor Burma) et Jean-Patrick Manchette (Griffu, Le Petit Bleu de la côte Ouest, voir notre article), c’est Pierre Siniac et son Monsieur Cauchemar qui ont inspiré le dernier album de Jacques Tardi. Un album, ou plutôt, à l’heure qu’il est, un feuilleton mensuel qui nous tient en haleine depuis mars, sous la forme d’un journal de 16 pages aux dimensions généreuses (29,7 x 42 cm), aux feuilles épaisses, vendu sous blister en librairies : L’Etrangleur. L’album à proprement parler est prévu pour fin septembre : Le Secret de l’Etrangleur fera mieux que reprendre l’intégralité des 70 planches parues de mars à juillet, puisque l’éditeur nous promet « plusieurs fins alternatives (comme dans le roman de Siniac, ndlr) que Tardi a dissimulées dans des doubles pages hermétiquement fermées, qu’il faut découper pour les découvrir. » Préparez les coupe-papier !

L’histoire se passe à Paris, à la fin des années 50. La pluie et le brouillard recouvrent le pavé de la capitale, un pavé qu’il n’est pas conseillé de fouler seul nuitamment car un dangereux étrangleur multiplie les forfaits : un meurtre chaque soir, depuis que la police est en grève. Cet étrangleur, c’est le libraire Valentin Esbirol, ravi de voir enfin s’offrir à lui en cet hiver 1959 « les conditions nécessaires pour commettre un crime parfait, un assassinat de préférence par strangulation ». Le mystère, c’est le mobile du crime… Esbirol semble choisir ses victimes au hasard, mais fait un travail de pro : il prend soin d’étudier minutieusement leur emploi du temps pour ne rien laisser au hasard au moment de les occire. Féru d’hypnose, il se livre toujours au même rituel pour un passage à l’acte en deux temps, toujours gagnant. Comble de la perversité, il en vient même à inviter le jeune Foncinet à assister à ses crimes. Foncinet, un gamin de 12 ans passionné de romans policiers qui passe ses journées dans la librairie d'Esbirol. Foncinet, dont l’affreux beau-père n’est autre que l’inspecteur Budé, qui ronge son frein, torturé par le dilemme entre sa solidarité de gréviste et les provocations de l’étrangleur…

On retrouve ici tout ce qui fait que l’on aime le père d’Adèle Blanc-Sec : une comédie humaine qui mêle folie, sordide et médiocrité, un humour savamment distillé, un argot savoureux, et la ville en toile de fond, ce Paris « d’avant » si bien rendu par les pinceaux de Tardi. Tous les amateurs se jetteront sur L’Etrangleur les yeux fermés, pour la modique somme de 1,80 euro par édition.


Anne Bleuzen
( Mis en ligne le 20/06/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Petit Bleu de la côte Ouest
       de Jean-Patrick Manchette , Jacques Tardi
  • Le crime du dernier métro
       de Pierre Siniac
  • Reflets changeants sur mare de sang
       de Pierre Siniac
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd