L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 17 août 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Adaptation  
 

Un nouveau mystère de Paris
Léo Malet   Emmanuel Moynot   Le soleil naît derrière le Louvre - Nestor Burma dans le 1er arrondissement
Casterman 2007 /  14.95 € - 97.92 ffr. / 72 pages
ISBN : 978-2-203-39932-7
FORMAT : 22,6 x 30,3

D'après les personnages de Tardi.
Imprimer

C’est au plein centre du Paris des années 50, dans le quartier que Zola appelait le « ventre de Paris », aux Halles, que se déroule cette nouvelle enquête de Nestor Burma. Le détective de choc y file consciencieusement un Limogeois du nom de Lheureux, sur ordre de sa femme, peu rassurée par les escapades parisiennes de ce dernier. Ses déambulations le font tomber nez à nez avec l’inspecteur Faroux, qui vient lui-même de buter sur un cadavre : un certain Etienne Larpent. L’homme a été tué quelques heures plus tôt, et c’est un coup de fil anonyme qui a prévenu la police. A priori, Burma n’a rien à voir avec tout ça. Mais de fil en aiguille, dans cette intrigue épaisse que l’on a d’abord bien du mal à dénouer, Hélène, Nestor et Zavatter vont s’apercevoir qu’ils en savent bien plus qu’ils ne pensaient sur tout ce petit monde. Et comme toujours, il faudra « chercher la femme »…

Alors que Tardi s’apprête à sortir un nouvel épisode d’Adèle Blanc-Sec, Nestor Burma nous revient donc pour la seconde fois sous le pinceau d’Emmanuel Moynot, après « La Nuit de Saint-Germain-des-Prés » en 2005 (voir notre article). Un Nestor Burma qui a les traits du détective créé par Jacques Tardi, mais façon Moynot – comme Faroux, comme Covet, comme tous les autres personnages récurrents. Les Halles, Saint-Eustache, la place Vendôme, l’avenue de l’Opéra, le pont Neuf… La balade parisienne est plus illustrée dans cet album que dans la précédente adaptation signée Moynot. Même effort sur les décors en arrière-plan dans les cases, grâce à des cadrages plus variés (à quelques exceptions près, comme les pages 62-63). La colorisation, quant à elle, signée Laurence Busca, reste dans des tons pâles, légèrement plus soutenus peut-être. Tout cela donne un album plus dense, plus dynamique que « La Nuit de Saint-Germain des Prés ». Côté dialogues, on est en terrain connu, en plein argot parigot du milieu du siècle dernier.

Moynot continue en somme de s’approprier Nestor Burma sans que les amoureux de Tardi se sentent tout à fait abandonnés, d’autant que, n’eût été cette « joint-venture », peut-être Adèle Blanc-Sec les eût-elle fait attendre plus de dix ans avant de leur faire l’honneur de son grand retour.


Anne Bleuzen
( Mis en ligne le 18/06/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Nestor Burma : La Nuit de Saint-Germain-des-Prés
       de Léo Malet , Emmanuel Moynot
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd