L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 14 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Adaptation  
 

Sourire barbare
Jean-David Morvan   Nicolas Delestret   L'Homme qui rit (tome 1) - La Mer et la Nuit
Delcourt - Conquistador 2007 /  12.90 € - 84.5 ffr. / 48 pages
ISBN : 9782756007991
FORMAT : 23x32 cm
Imprimer

Parmi les œuvres de Victor Hugo, L’Homme qui rit fut longtemps un peu ignoré : trop sombre ? Trop pessimiste ? Trop terrifiante ? L’histoire d’un enfant, Gwynplaine, enlevé, défiguré de manière barbare et qui, un jour, retrouve ses racines, son identité (celles d‘un pair d’Angleterre) pour s’apercevoir qu’il ne peut sortir de sa condition de monstre… Derrière l’allégorie, un récit qui fait frémir. Mais après une première adaptation récente (Lord Clancharlie, 2003) et un peu laissée en plan, Jean-David Morvan (depuis devenu le capitaine d’Ex-libris, collection littéraire de Delcourt) et Nicolas Delestret reprennent leur travail et republient, avec un nouveau titre, ledit album, qui devient « La Mer et la Nuit », et qui augure, il faut l’espérer, d’une suite.

L’histoire de Gwynplaine est tragique et uniquement tragique : l’enfant défiguré arbore un sourire inhumain, d’une oreille à l’autre. Perdu dans une tempête, il sauve un enfant abandonné dans un couffin avant d’être lui-même recueilli par Ursus, un mélange d’ermite et de sage, qui va constituer, pour les deux enfants, un père d’adoption. C’est cette histoire que Morvan a reprise, en la commençant par l’enlèvement de Gwynplaine par des gitans, les Comprachicos, voleurs d’enfants… et en entremêlant le récit de Gwynplaine et celui du chef des Comprachicos, capturé par les autorités.

Et donc, surprise : l’album se démarque joyeusement du récit de Hugo. Exit l’Angleterre moderne. Le parti pris ici est nettement fantastique, jusque dans le langage abracadabrantesque des Comprachicos, mélange de français, d’anglais, d’espagnol… Un pidgin directement issu de l’esprit fertile de Morvan et censé restituer l’inquiétante étrangeté de ce peuple sans racines. Le scénario lui-même n’a pas la linéarité d’un roman. Les récits s’entremêlent sans s’emmêler, servis par le coup de pinceau inspiré de Nicolas Delestret. Architectures baroques, silhouettes oniriques aux longs corps fuselés, quasi-elfiques, tempête, neige, ambiance nocturne : la mise en image Delestret s’éloigne du conte historique pour devenir une sorte de thriller fantastique, dans un monde bizarre, vaguement gothique, angoissant au possible. La dernière vignette du reste, donne le ton de l’album et laisse désirer une suite rapide. Cette fois, c’est la bonne !


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 04/11/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Sillage (tome 10)
       de Jean-David Morvan , Philippe Buchet
  • Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas (vol.1)
       de Jean-David Morvan , Michel Dufranne , Rubén
  • Le dernier jour d'un condamné, de Victor Hugo
       de Stanislas Gros , Marie Galopin
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd