L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 24 août 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Humour  
 

L’homme aux phylactères
Mort Walker   Jerry Dumas   Sam’s Strip
Actes Sud - l'An 2 2009 /  32  € - 209.6 ffr. / 208 pages
ISBN : 978-2-7427-8346-5
FORMAT : 19x22 cm

Traduit de l'anglais par Harry Morgan.
Imprimer

Sam n’est vraiment pas un héros de bande dessinée traditionnel. Il a un pouvoir que les autres n’ont pas. Il sait qu’il est un personnage de bande dessinée. Réduit à cette implacable condition, Sam en a fait son métier. Il est héros de strip, à la fois auteur et personnage principal de son propre petit univers. Chaque jour, avec son acolyte Silo, il doit trouver un gag pour combler les quatre cases qui lui sont accordées. Pour l’aider dans sa tache, Sam a à sa disposition un placard à accessoires (avec bulles, bûches, et trente-six chandelles), une drôle de voiture, et il se sert régulièrement de l’actualité du jour pour trouver l’inspiration. De même, son statut particulier d’être de papier lui permet de rentrer en contact avec les autres types de son espèce. Aussi voit-on défiler une pléiade de stars de la bande dessinée : de Betty Boop à Charlie Brown en passant par Popeye ou Dick Tracy, tous font une ou plusieurs apparitions dans ce joyeux «Sam’s Strip».

Avec son concept singulier et sa mise en abîme constante, Sam’s Strip est un petit joyau d’humour et d’intelligence. En se regardant dans le miroir, le comics de Sam ouvre un coffre inépuisable de gags, dont beaucoup réellement savoureux. La réflexion est audacieuse et superpose les niveaux lorsque les auteurs — Dumas et Walker — sont aussi pris à partie par Sam. Parfois, ce dernier ne peut pas faire autrement que de subir les humeurs et autres errances de ses créateurs. Ainsi, lorsqu’il se retrouve dans un étrange décor fait de traits biscornus et de hachures maniaques, il comprend que le dessinateur a encore griffonné pendant qu’il était au téléphone. Pour autant, Dumas et Walker n’ont pas tous les pouvoirs et c’est bien Sam qui mène la danse, ses pères n’étant que des faire-valoir. Ainsi dès le premier strip, Sam montre qu’il est le seul et unique maître à bord : on y voit un dessinateur — un avatar de Jerry Dumas — donner le dernier coup de pinceau à sa création. Sam n’a encore pas toutes ses jambes, mais déjà il s’adresse au lecteur : «Minute ! Je ne suis pas prêt !». Dès ce baptême, Sam se démarque de ses créateurs, prône son indépendance et existe pleinement.

Lorsque d’autres héros interviennent, les styles graphiques se mélangent, cohabitent pacifiquement le plus souvent, de manière naturelle, mais insistant tout de même sur les différences entre chaque univers, livrant au lecteur des clés de lecture, tout en misant sur une distanciation ludique et astucieuse. De gag en gag, c’est tout le medium qui est ainsi analysé, démonté, remonté, tout cela avec légèreté et inventivité. Tout y passe, des phylactères aux chutes exagérées, le corps projeté en arrière, des cadres de cases qui se brisent aux onomatopées qui se perdent. Les amateurs de bandes dessinées ne manqueront pas de se réjouir devant ces idées malines et ces multiples jeux sur les codes du genre.

L’autre originalité de la série est de se frotter à l’actualité sans complexe. Personnage clairvoyant sur sa propre condition, véritable conscience humaine et non plus animale (je ne sais pas que j’existe), Sam peut se permettre de parler du monde puisqu’il est plongé dedans. On parle donc de la guerre froide, du Mur de Berlin, de Cuba… Un monde en pleine ébullition, et c’est cette fois l’humour façon dessin de presse qui prend le dessus, critique et caricatural.

C’est d’abord Fantagraphics qui a eu la bonne idée de publier cette intégrale, soit tous les strips dessinés entre octobre 1961 et juin 1963. Aujourd’hui, les toujours impeccables éditions Actes Sud/L’An 2 traduisent ce bel ouvrage, assurément l’une des plus réjouissantes découvertes du moment.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 22/07/2009 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd