L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 21 octobre 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Humour  
 

Initials B.B.
Manu Larcenet   Bill Baroud
Fluide Glacial - Série Or 2010 /  14 € - 91.7 ffr. / 216 pages
ISBN : 978-2-3520-7002-3
FORMAT : 19,5x24,5 cm

Ce recueil contient les albums suivants: Bill Baroud espion, Bill Baroud à la rescousse, La Dernière Valse et La Jeunesse de Bill Baroud.
Imprimer

Dans le monde de l’espionnage, Bill Baroud est une légende, un mythe, un dieu vivant. Et aussi un sombre crétin, macho, soupe au lait, raciste, conservateur, vulgaire. Mais voilà, c’est le dernier rempart contre l’infamie, et lorsque le monde libre est en danger, ce qui arrive régulièrement, c’est B.B. qu’on appelle à la rescousse.

Avec Bill Baroud, Larcenet se posait une fois pour toutes aux côtés des auteurs phares de Fluide Glacial, l’un de ceux sur qui l’on devait dorénavant compter. C’est avec ce personnage d’agent secret efficace mais un peu con et ces aventures parodiques que le dessinateur s’est fait la main et s’est vite fait remarqué comme l’une des figures majeures du journal.
Et déjà on sent que l’auteur ne cherche pas à se faire enfermer dans un genre et le dernier album, La jeunesse de Bill baroud, même si inégal, montre un Larcenet plus sensible, plus engagé et qui n’hésite pas à traiter des thèmes plus sérieux derrière la farce. Ce dernier album est un adieu autant qu’un hommage à son personnage. Et c’est pour Larcenet un nouveau départ, une page qui se tourne. De même, et ce dès les premières planches, le dessinateur cherche constamment à se dégourdir les crayons en croisant diverses techniques graphiques et approches du dessin. Le résultat est un festival de tronches toutes plus idiotes les unes que les autres et d’attitudes hilarantes. Bill Baroud a beau être complètement à l’ouest, il est, comme tous les imbéciles heureux, profondément sympathique.

La parodie du récit d’espionnage et d’action fonctionne ici à plein régime mais c’est surtout dans les dialogues excellents ponctuées de répliques drôlissimes, et dans la mise en place de situations absurdes que Larcenet excelle. L’humour est partout, un peu gras, bougrement idiot, mais c’est justement ce qui est bon. Et à force de côtoyer des héros formidables et des personnages illustres (en vrac Calimero, Pierre Richard, Pifou, les Dalton, le Pape…), Baroud est devenu à son tour un incontournable, une icône, bref un classique.
Certains préféreront les travaux « plus sérieux » de Larcenet (Presque, Le Combat ordinaire, et plus récemment Blast) et ne verront que d’un mauvais œil ces délires de jeunesse, les prenant peu au sérieux. C’est pourtant là le travail d’un auteur qui brille dans un registre moins facile qu’il n’y paraît. Il faut en effet se rendre à l’évidence : les exploits de Bill Baroud (ainsi que beaucoup d’autres des récits signés Larcenet pour Fluide) font partie des grands éclats de rire de la fin des années 90, et l’ensemble tient encore aujourd’hui remarquablement la route. Tout au plus sera-t-on décontenancé par ces histoires qui finissent aussi vite qu’elles ont commencé, laissant parfois le lecteur sur sa faim ; heureusement qu’il y a là quantité à lire.

Cette collection « Série Or » est une aubaine. Ici, vous avez l’intégrale des aventures, soit quatre albums, 33 histoires et plus de 200 pages, le tout pour moins de 15 euros. L’ensemble forme un joli petit pavé, certes au format plus réduit que les albums originaux mais le dessin de Larcenet, resserré, gagne en précision sans perdre en efficacité. La même collection propose entre autres l’intégrale des exploits maléfiques de Radada, les trois tomes de Mammouth et Piston (de Coyote, pour fans uniquement) et les premiers albums de Margerin. De quoi combler quelques trous dans sa bibliothèque sans se ruiner.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 07/06/2010 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Blast (tome 1)
       de Manu Larcenet
  • Une aventure rocambolesque de Sigmund Freud
       de Manu Larcenet
  • Le Combat ordinaire
       de Manu Larcenet

    Ailleurs sur le web :
  • Épais et tordu, le site officiel de Manu Larcenet
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd