L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 23 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Humour  
 

Des vacances ?
 Delaf    Dubuc   Les Nombrils (tome 6) - Un été trop mortel
Dupuis 2013 /  10.60 € - 69.43 ffr. / 52 pages
ISBN : 978-2-8001-5716-0
FORMAT : 22x30 cm
Imprimer

Les Nombrils, ce sont trois filles, trois copines (un peu pestes quand même), la douce Karine, le jolie Jenny (si bête qu’elle en serait stéréotypée), et Vicky, plus fine, plus jalouse… Après cinq albums consacrés à Karine, martyrisée par ses copines puis lancée dans une histoire d’amour avec Albin, leader inquiétant d’un groupe rock, on passe à Vicky, peste en chef devenue, par la force des choses, la laissée pour comptes. Car pour les vacances, la voilà coincée entre Karine – de plus en plus liée à son groupe, et Jenny, qui affole toujours autant les garçons. Et, comme comble de déveine, ses parents l’envoient dans un camp d’anglais expier une tricherie et perfectionner sa langue étrangère. Certes, le camp offre quelques consolations, dont Mégane, une punkette originale au caractère explosif, et son frère James, si délicieux. Mais Vicky, à nouveau coincée dans un triangle amoureux (James est très convoité) doit en outre agir pour neutraliser celui qu’elle considère comme un tueur en série, Albin… Encore faut-il convaincre ses amies ! Or qui aurait confiance en une peste comme Vicky ?

L’ambiance des albums a changé : on quitte le monde sucré des amours de jeunesse (et quelques coups fourrés en sus) pour celui, plus inquiétant des règlements de comptes et autres méditations meurtrières, avec en toile de fond, des histoires d’amours inédites. Il y a bien sûr le beau et toujours dangereux Albin, don on ne sait trop s’il est véritablement fou ou juste un peu possessif, il y a aussi désormais le beau James, garçon idéal et sans saveur, que Vicky convoite, et puis il y a Mégane, plus improbable. En se concentrant sur Vicky, devenue finalement sympathique et même touchante, Delaf et Dubuc relancent le plaisir et donnent à la série le petit coup de fouet qui lui manquait. L’album plaira toujours autant à ses lecteurs et lectrices ados, charmés de voir les Nombrils se tailler un chemin finalement assez attendu vers le succès et les garçons, et dont les divers coups de cœur (et coups en traître) rythment les albums. Mais les sujets envisagés et les hypothèses lancées dans cet album séduiront également un lectorat plus attentif aux débats contemporains traités sur le mode amusant : Vicky s’interrogeant sur ses sentiments envers Mégane, ou la question des traumatismes de l’adolescence et de leur suites. La série y retrouve son charme, un ton plus abouti et une intrigue (ou plutôt une série d’intrigues) plus élaborée. Une série décidément aussi séduisante que ses personnages, au graphisme toujours aussi plaisant.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 22/11/2013 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd