L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 19 avril 2021
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Humour  
 

La seconde d'après
 Ruppert & Mulot   Les week-ends de Ruppert & Mulot
Dupuis - Aire Libre 2016 /  19 € - 124.45 ffr. / 96 pages
ISBN : 9782800160887
FORMAT : 19,5x32 cm
Imprimer

Les Week-ends de Ruppert & Mulot reprennent les dessins publiés dans le supplément du Monde depuis 2014. La rédaction leur avait imposé d'intégrer leur travail dans l'espace d'une colonne de texte : 360 mm de haut sur 55 de large. Une forme plus qu'originale – mais Ruppert & Mulot n'ont jamais reculé devant une contrainte nouvelle. Ce format en bandeau rappelle le strip, et c'est d'ailleurs le terme utilisé par Le Monde, mais tourné à quatre-vingt-dix degrés, renversant nos habitudes de lectures. Parcourir le temps en hauteur, c'est d'ailleurs une nouveauté que le scrolling, aussi, transforme en avenir potentiel de la bande dessinée. Les auteurs, une seule fois, le découperont comme un vrai strip en quatre vignettes, mais souvent, y intègreront une chute en bas du bandeau qui lui donne l'air d'une lecture temporelle.

Pour gérer cette contrainte, il aurait pu sembler assez naturel que Ruppert & Mulot y exploitent une de leurs techniques habituelles, l'enchaînement de bulles des mêmes personnages qui dévoilent progressivement leur conversation. Si on la retrouve parfois dans le recueil, on apprécie de voir que les deux inventeurs ont en ont profité pour chercher autre chose : l'exploitation de l'espace.

Les bandes s'aventurent donc plus vers le dessin d'humour, tradition extra-temporelle bien présente dans les journaux. Les auteurs y voyagent tout au long de leur rubrique, de Paris à Venise et du temple grec à l'île paradisiaque. Le tourisme, les loisirs font partie de leurs thèmes privilégiés. Bien sûr, les évidences de la hauteur sont bien représentées : la paroi à pic, le phare, l'immeuble new-yorkais... mais on y voit aussi de nombreux objets de l'horizontal, que les auteurs, par défi, font entrer dans leur drôle de format. Le bus, la route, le pont, le kayak ou le terrain de basket, autant de défis qu'ils relèvent avec audace.
En conséquence, leurs images, resserrées dans cet étroit bandeau, donnent surtout l'impression de regarder le monde par un trou de serrure. Même les grands dessins en noir et blanc ajoutés pour l'album optent pour des perspectives décalées, des décors flous, des compositions en déséquilibre. On est très loin des images sereines d'un Sempé. Au contraire, ici, il faut faire voyager son œil, deviner le hors-champ.

Dans cet univers spatial, le temps n'est pas juste laissé de côté, il est proprement arrêté. On est toujours juste avant, ou juste après. Ruppert & Mulot font montre d'un goût prononcé pour les catastrophes, les grandes et les petites, l'avion qui s'écrase et le garçon qui vomit. C'est une culture de l'accident, qui se rapproche beaucoup de leur pratique artistique. Les individus y traînent leur dangerosité, leur mauvaise foi et leur égoïsme jusque dans les situations les plus critiques. On est toujours au bord de l'abîme.
Pour couronner le tout, les bandes sont disposées dans l'album non pas selon leur ordre purement chronologique, mais selon la période de l'année à laquelle elles sont parues. Dès lors, les catastrophes se mettent à parler du temps qui passe, des saisons. Les attentats y deviennent des marronniers, non plus des événements, mais une pensée de la vie de tous les jours.
C'est la dernière des audaces du livre, de conjuguer la culture de la radicalité avec celle du quotidien.


Clément Lemoine
( Mis en ligne le 04/11/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Grande Odalisque
       de Bastien Vivès , Ruppert & Mulot
  • Olympia
       de Bastien Vivès , Ruppert & Mulot
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd