L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 29 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Humour  
 

Sirène malgré elle
Régis Loisel   Christine Oudot   Fanfreluches pour une sirène
Vents d'ouest 2001 /  16.79 € - 109.97 ffr. / 118 pages
ISBN : 2-86967-580-1
Imprimer

Yolande est plutôt moche. Son métier, poissonnière, manque de romantisme. Et ses tenues vestimentaires sentent la vieille fille. Dès lors, peu étonnant, dans ce monde cruel, que sa vie reste celle d’une célibataire. Mais voilà qu'une série de suicides par noyade surviennent dans son entourage. Et restent inexpliqués, comme apparaît inexplicable l’amour soudain que tous les hommes portent à Yoyo. A part pour le lecteur, qui comprend vite le rôle d’une petite amulette en forme de sirène autant que de fascination. L’inspecteur chargé de l’enquête, lui, ne trouvera jamais le fin mot de l’histoire. Mais, comme les autres personnages, il se retrouve embarqué dans une autre histoire, aussi bizarre, où s'agitent les fanfreluches du titre surréaliste que Régis Loisel et Christine Oudot ont donné à ce très bel album.

Décalé, il l’est assurément, ce conte contemporain qui évoque autant Amélie Poulain que les comédies de boulevard, les sketches des Nuls que les séries policières – l’album fait d’ailleurs un clin d’œil à la plus célèbre d’entre elle, à travers le nom dont l’inspecteur a affublé son chien. Ce patchwork délirant créé une histoire complètement inattendue, un scénario loufoque qui donne aux Fanfreluches le droit de revendiquer le prix de l’originalité. Une réussite incontestable, donc, qui doit aussi beaucoup au graphisme atypique de Christine Oudot. Celle-ci offre ici au lecteur une galerie de portraits subtilement caricaturés, qui campent avec justesse des caractères bien trempés, de véritables «gueules» dont on se souviendra sans peine, et avec le plus grand plaisir.



Thomas Bronnec
( Mis en ligne le 14/12/2001 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd