L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 20 février 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Humour  
 

Partir quand même
Manu Larcenet   Jean-Yves Ferri   Le Retour à la terre (tome 2) - Les projets
Dargaud - Poisson Pilote 2003 /  9.45 € - 61.9 ffr. / 48 pages
ISBN : 2205054767
FORMAT : 23 x 30 cm
Imprimer

On avait été un peu déçu par le premier tome du Retour à la terre. Il est vrai cet opus était sorti à peu près au même moment que Le Combat ordinaire (du même Manu Larcenet), tellement bon (beau ? sensible ?) que la concurrence, même « interne », était rude. Pour ce deuxième tome, pas question de bouder le plaisir que Larcenet et Ferri nous offrent. En 45 planches et presque deux fois plus de « scènes gaguesques », les auteurs nous livrent une nouvelle tranche de vie de Manu et Mariette, exilés volontaires à la campagne, couple trentenaire moderne, typiquement parisien, fuyant la ville, en quête d’une « meilleure qualité de vie ». Qu’est-ce à dire ?

Le fantasme est une chose, la vie en est une autre ! Et nos amis de découvrir les joies du café-épicerie du village, des pesticides à tout vent, des voisins étranges pour ne pas dire inquiétants («Pour tout vous dire, mon mari aussi avait la semence claire !»)… Mais surtout, de découvrir les limites de leurs propres illusions ! Mariette veut un gamin, Manu veut cultiver son jardin : deux manières de vouloir faire son chemin, de marquer son territoire, d’imprimer sa force vitale sur le monde. Est-ce vraiment possible en contrée « hostile » ? Et pourquoi ce retour à la terre est-il si perturbant ? Et en quoi est-ce d’ailleurs un « retour » ? Vous imaginez sans problème les questions existentielles qui en découlent… Deux mondes (intérieurs ?) s’affrontent, et c’est l’angoisse du choix qui remonte à la surface.

Comme (presque) toujours avec Larcenet, on sourit et on rit, et puis on y repense. Cet humour-là touche au plus profond ; au mal de vivre, au sens d’être, à l’absurdité de subsister, au besoin d’exister. Larcenet a toujours l’art de traduire par un rien l’émotion qui traverse un visage, qui trahit une attitude. Le scénario de Ferri, cette fois, combine à merveille réalisme et poésie. Le duo a trouvé ses marques. Nous voilà prêts à embarquer.


Anne Bleuzen
( Mis en ligne le 19/11/2003 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Combat ordinaire
       de Manu Larcenet
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd