L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 8 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Humour  
 

Raymond Chandler chez les frères Grimm
Frank Cammuso   Max Hamm (tome 1) - Le silence des moutons
Akileos 2003 /  6.50 € - 42.58 ffr. / 48 pages
ISBN : 2-915168-06-7
FORMAT : 16,8 x 20,5 cm
Imprimer

Max Hamm est présenté par son créateur Frank Cammuso comme un «détective de contes de fées». Le tome 1 de ses aventures, «Le Silence des moutons», est édité sous forme de pulp. On pourrait croire, s’il n’y avait le dessin (Max Hamm a les vêtements et le flingue d’Humphrey Bogart, mais une gueule de goret), avoir affaire à un petit livre des années 1950, en mauvais papier, renfermant un detective novel à l’américaine.

Max Hamm, disons-le d’emblée, est une rare trouvaille. Le style est celui du polar américain, avec son privé narrateur de l’histoire, personnage à la fois dur et décalé, aux formules typées («Little Boy Blue vivant dans une chaussure ; ça tombait bien, j’étais sur ses talons»). Dès la première page, le ton est donné : «Toute ressemblance envers des personnes existantes ou ayant existé ne serait que coïncidence, sauf à des fins satiriques. Eh oui, c’est imprimé en France, ça te pose un problème, poulette ?».

«Le Silence des moutons» est un habile montage de contes de fées et d’intrigue policière sordide. On s’attend à voir la jeune bergère tourner putain. On ne s’attend pas à voir les Grimm brothers et Ma Mère l’Oye en parrains du crime ! Quand Humpty Dumpty, l’associé de Max Hamm, trouve la mort en tombant d’une fenêtre, et que Max Hamm dit qu’il «ressemblait à un œuf au plat» et que «quelque chose sentait le pourri», il dit très exactement la chose… Le journal qui relate les faits de cet univers à la fois enchanté et sordide porte un nom bien trouvé : The Once Upon a Times.

L’aventure de Max Hamm est extrêmement courte : 48 pages, soit 48 images, une par page, pour ce petit livre (168 x 205 mm). La typographie du texte est celle des contes pour enfants et, après tout, une partie des personnages aussi. Mais ne nous y trompons pas : ce n’est pas exactement une histoire pour les enfants – ou alors pour les grands enfants. C’est une satire, hilarante, féroce, une vraie de vraie. Pas une satire pour les gonzesses. C’est compris, poulette ?


Sylvain Venayre
( Mis en ligne le 27/03/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd