L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 3 février 2023
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Humour  
 

Che is not dead
Mathieu Sapin   Supermurgeman (tome 2) - La menace communiste
Dargaud - Poisson Pilote 2005 /  9.80 € - 64.19 ffr. / 48 pages
ISBN : 220505709X
FORMAT : 23 x 30 cm
Imprimer

On avait bien ri au premier tome des stupides aventures de Supermurgeman, et « La menace communiste » nous offre une nouvelle tranche de rigolade. C’est qu’il se passe encore des choses délirantes sur l’île du bedonnant justicier masqué et de sa douce Sheila. Jugez plutôt : sur le Potemkine 2, au large de l’île, des nostalgiques du communisme ambitionnent de ressusciter le Che, avec l’aide d’un sorcier aussi sorcier que vous et moi ; pour préparer le grand soir, deux hommes envoyés en éclaireurs sur l’île tentent de convertir la population à l’idéologie marxiste ; première victime de cette propagande, Sheila quitte le domicile conjugal, émancipée par ses lectures récentes (« Je croyais être heureuse, mais Karl Marx m’a ouvert les yeux ! ») ; seul le petit Nourredine semble se rendre compte de la menace, mais personne ne veut l’écouter. Supermurgeman préfère suivre les séances de coaching de Roberta Lovelove, doutant pourtant qu’un changement de slip lui permette de reconquérir sa dulcinée. Les ambitions des « boclheviks sanguinaires » n’échappent pas non plus aux patrons de la Sofroco Gedec, qui décident de favoriser le coup d’Etat communiste, pour préparer en douce, dans un second temps, la première révolution capitaliste de l’histoire. Mais tout cela se complique encore à cause d’une invention diabolique du Professeur Tannenbaum, et des apparences qui sont parfois trompeuses.

Bref, c’est encore un joyeux bordel et l’on se demande parfois comment fait Mathieu Sapin pour retomber sur ses pieds (enfin, tout est relatif). Les mêmes mécanismes d’humour que dans le premier tome sont ici à l’œuvre : des situations débiles soutenues par des dialogues absurdes et décalés (toujours très présents et soignés), le tout étant illustré par un trait naïf. De plus en plus naïf et minimaliste d’ailleurs : Sapin va parfois lorgner du côté de José Parrondo (voir notamment la page 13, avec l’entrée en scène du Professeur Tannenbaum). Ce style d’humour peut ne pas plaire. On n’est pas que dans une parodie façon Rock Mastard ; l’absurde est poussé à son comble, avec en conséquence une prise de risque maximale qui laissera peut-être certains lecteurs sur la touche. Mais en ce qui nous concerne, ce fut loin d’être le cas !


Anne Bleuzen
( Mis en ligne le 02/07/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Supermurgeman (tome 1)
       de Mathieu Sapin
  • Rock Mastard (tome 1)
       de Boucq , Karim Belkrouf
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd