L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 17 mai 2021
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Humour  
 

Vitamines BD
Nicolas de Crécy   Super Monsieur Fruit
Seuil 2007 /  22 € - 144.1 ffr. / 320 pages
ISBN : 2-02-092822-1
FORMAT : 17,5x25 cm
Imprimer

Super Monsieur Fruit regroupe en une seule intégrale les deux aventures de Monsieur Fruit respectivement parues en 1995 et 1996. Pour l’occasion, Nicolas de Crécy a habillé le trait frêle et nu du premier tome avec un ombrage au crayon noir élégant et plutôt bienvenu. De même, un épilogue de cinq planches inédites a été rajouté, court épisode onirique et anecdotique mettant en scène un Superman malingre, sorte de cauchemar ultime et d’idéal impossible à atteindre pour le gros Monsieur Fruit, justicier obèse mais volontaire et courageux.

On se souvient de l’histoire : Clarque Quinte est grand reporter au Daily Planète, dans la belle et mouvementée ville de New York sur Loire. Son embonpoint prononcé est chaque jour plus difficile à transporter et, peu à peu, tous les grands scoops lui échappent au profit d’autres reporters plus jeunes, plus ambitieux et surtout plus maigres ! Quinte court après les bus, les rate invariablement et pour se remettre de ses pointes de vitesse va récupérer à la pâtisserie du coin avalant des gros gâteaux jamais light. Peu enclin à un traitement de faveur, l’irascible patron du journal débarque Quinte de ses fonctions et le nomme responsable de la rubrique nécrologique. C’en est trop pour le reporter bafoué qui - cette fois sera la bonne - décide de réagir. Régime, sport et alimentation équilibrée seront désormais son pain (sans sel) quotidien. Et lorsque ce soir-là il pousse la porte du primeur du coin, il est loin de se douter que ses bonnes résolutions vont le mener vers d’étranges aventures. Une orange magique ingurgitée au dîner et voilà Quinte doté de super pouvoirs et d’un costume seyant et moulant joliment les rondeurs.

Suivent deux aventures totalement folles, pleines de rebondissements et d’humour, d’idées saugrenues et de dialogues pittoresques. L’univers de Monsieur Fruit est un drôle de monde, gentiment décalé et toujours surprenant. Le lecteur-touriste qui débarque ainsi à New York sur Loire sera vite dépaysé, emporté dans un périple mouvementé et dont les circonvolutions narratives empruntent les rails bien huilés d’un grand huit extravagant. Les aventures de Monsieur Fruit, tout comme aujourd’hui celles du chien Salvatore, jouent de l’improvisation avec rythme et panache sur un air entraînant et festif. Cela pourrait ressembler rapidement à un exercice un peu vain et finir par lasser si l’auteur n’avait pas, derrière une fausse liberté, la mainmise sur son récit, ses personnages et son dessin. Et quel dessin ! Dépourvu de couleurs, le trait ébréché et maigre est ici constamment mis en danger, repoussant les limites de la lisibilité et du minimalisme, prenant le risque de malmener le lecteur frileux (et qui avait apprécié les belles couleurs et riches décors de Foligatto). Il y a quelque chose de magique ici : comment en effet ces lignes fragiles parviennent à procurer un tel sentiment de force et une cohésion sans faille ? Comment ces décors esquissés, ces visages et ces postures qui semblent prises sur le vif arrivent toujours à délivrer l’émotion juste, le geste évident ? En même temps que Blutch, Sfar, et autre Vanoli, et pourtant déjà ailleurs, dans sa propre sphère, Nicolas de Crécy faisait partie de cette nouvelle génération de grands dessinateurs avides de raconter, impatients de montrer, et se lançant à corps et mains perdus dans l’élaboration de formes et de cases pleines d’expression, de justesse et d’émotion ; des auteurs portés par un grand vent de liberté et ne s’encombrant pas de règles trop strictes. Délirantes et chavirantes, ces planches balancent habilement entre parodie et fausse naïveté, offrant un ton unique et un style inimitable.

À relire aujourd’hui, les aventures de ce justicier rondouillard n’ont pas perdu de leur acidité et ont gardé tout leur jus. Super Monsieur Fruit est une saine nourriture, remplie de vitamines B et D bonnes pour les yeux, les zygomatiques et l’esprit. Mangez-en !


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 20/02/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Salvatore (tome 2)
       de Nicolas de Crécy
  • Période glaciaire
       de Nicolas de Crécy
  • Journal d'un fantôme
       de Nicolas de Crécy
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd