L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 21 août 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Humour  
 

La fin des temps
Joann Sfar   Lewis Trondheim   Christophe Gaultier   Donjon Potron-Minet (tome -83) - Sans un bruit
Delcourt 2008 /  9.95  € - 65.17 ffr. / 48 pages
ISBN : 978-2-7560-1441-8
FORMAT : 22,6x29,8 cm
Imprimer

Boulet a piqué le crayon à Trondheim, Larcenet a déserté la parade tandis qu’Obion a rejoint la troupe, et Gaultier (Christophe ) remplace donc aujourd’hui Blain (Christophe). C’est bel et bien la version 2.0 de Donjon qui est en marche ! Aux commandes Lewis et Joann ne quittent pas leur poste et continuent d’écrire leur grande saga d’heroic-fantasy tour à tour rigolote et mouvementée, noire et délirante. Et si une page se tourne c’est tout un imposant chapitre qui suit.
Le cycle Potron-Minet continue d’égrener la complainte des âges perdus, des temps révolus : c’est la fin des chevaliers, des valeurs morales, des joutes et des quêtes. Aujourd’hui les cités s’effondrent, les assassins pullulent et la magie noire supplante l’épée. C’est la fin d’un monde, et les anciens ne trouvent plus leur place, jusqu’à en perdre la tête… Il y a dans ce nouvel épisode l’un de ces personnages déchus, le chevalier Dupin qui a plus de Cervantès que de Poe : un Don Quichotte vieillissant et constamment plongé dans le délire, s’imaginant porter secours à une Belle qui n’existe que dans ses souvenirs. La réalité est autrement plus dure et cruelle, et les héros de jadis ne sont plus que des pantins sans grande envergure face aux mauvais coups d’aujourd’hui. Seuls ceux qui manient la dague et la ruse s’en sortent, à l’instar d’Alexandra, toujours elle, belle guerrière au charme envoûtant.

La voilà qui accompagne Arakou de Cavallère, le père de Hyacinthe, dans son excursion au-delà de son domaine, le Donjon, s’en allant retrouver ses anciens compagnons d’armes. Mais dans ce monde bouleversé, sans foi ni loi, les choses tournent rapidement mal et les deux compagnons se retrouvent pris au piège du vulgaire et grossier Patrick, cousin de Jean-Michel (et accessoirement ancêtre évident de Pat Hibulaire)… Pendant ce temps, le professeur Cormor chercher à rassembler des fonds auprès des grandes fortunes de la région afin de reconstruire Antipolis. Mais peut-on vraiment ressusciter une ville sur des cendres encore chaudes ?

Un épisode de Donjon reste toujours un bon moment de lecture. Il l’est en tout cas pour le fan qui, depuis maintenant plus de trente albums, ne rate pas une miette de la saga, reconstituant les cycles, suivant les personnages à la trace, assemblant les pièces du puzzle, et prenant plaisir à se déplacer dans ce petit monde en constante évolution. Si cet album n’apporte pas de grosses pierres à l’édifice – la situation stagne un peu après la destruction d’Antipolis – il se lit d’une traite avec grand plaisir bénéficiant d’un scénario très bien ficelé, et sans temps mort.

Quant à la nouvelle recrue Christophe Gaultier, son dessin noir et nerveux s’adapte parfaitement à l’univers mis en place par Blain dans les précédents albums. Plus sec et plus rustre que celui de son prédécesseur, mais toujours très expressif, le trait de l’auteur du Cirque aléatoire pose avec brio cet univers en décrépitude, où le danger rôde à chaque coin, d’une forêt touffue (superbe traitement de la végétation, il n’y a qu’à jeter un œil à la couverture…) à une geôle humide. Rehaussé par les couleurs primales plus que primaires de Walter (le vert d’Alexandra éclate chaque planche où elle apparaît), voilà un album d’une très belle facture qui relance une fois encore la série.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 07/10/2008 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Donjon Monsters (tome 7)
       de Joann Sfar , Lewis Trondheim , Blutch
  • Donjon Zénith (tome 6)
       de Joann Sfar , Lewis Trondheim , Boulet
  • Donjon Crépuscule (tome 104)
       de Joann Sfar , Lewis Trondheim , Kerascoët
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd